Région du Centre-Est : Des journalistes en caravane contre le mariage des enfants

400 0

L’Association des journalistes et communicateurs de la région du Centre-Est (AJC/RCES) en collaboration avec l’Association d’appui et d’éveil pugsada (ADEP) a organisé du 23 au 26 mars 2021 dans quelques communes de la région du Centre-Est, une caravane de sensibilisation contre le mariage d’enfants et la violence faite aux filles.

Une quinzaine de journalistes membres de l’AJC/RCES ont parcouru les communes de Tenkodogo, Koupéla, Ouargaye, Baskouré et Bissiga, Dourtenga en vue de plaider auprès des autorités administratives, des leaders coutumiers, religieux et la population en général pour le respect des droits des jeunes filles.

Selon le Président de l’AJC/RCES, Adama Sorgho, l’objectif de cette tournée de plaidoyer est de susciter l’adhésion et l’engagement des autorités administratives, coutumières et religieuses à l’abandon du mariage d’enfants et des violences faites aux filles.

Selon les statistiques de l’UNICEF, le Burkina Faso fait partie des dix pays en Afrique ayant le plus fort taux de mariage d’enfants. 10% des filles sont mariées avant l’âge de 15 ans et 52%  sont mariées avant l’âge de 18 ans.

Dans les différentes localités où les caravaniers sont passés, les populations sorties nombreuses, ont salué l’initiative et se sont engagées à abandonner le mariage d’enfants qui trouve ses origines dans les pratiques culturelles et la pauvreté.

La superviseure du projet, Franceline Kougwindiga/ Ouédraogo, a salué la mobilisation des autorités ainsi que des populations et leur disponibilité à éradiquer le phénomène du mariage d’enfants et de violence faite aux filles.

Pour elle, lorsque les filles sont mariées durant leur enfance, leurs perspectives de mener une vie épanouie diminue considérablement. Ce qui enclenche un cycle de pauvreté qui se perpétue de génération en génération. Par ailleurs, a-t-elle ajouté, « les filles épouses sont plus susceptibles d’être déscolarisées et victimes de violences domestiques ».

Issue du projet CHAM (Choisir Avec qui et quand se Marier), financé par Plan Burkina, cette caravane a sillonné six communes de la région du Centre-Est. 

Moumini Gouba

Pour Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *