Championnat de la ligue de tennis du Centre 2021 : Alan Tapsoba et Michaël Keller sacrés vainqueurs

523 0

L’édition 2021 du championnat de la ligue de tennis du Centre a connu son épilogue ce samedi 3 avril 2021. Cette finale a concerné les catégories “Benjamin” et “Minime”, s’inscrivant ainsi dans la politique de la ligue de relancer le tennis par la pépinière.

Alan Tapsoba, vainqueur de la catégorie “Benjamin”

Alan Tapsoba a battu son adversaire du jour, Leonel Becebro 6 jeux à 3 dans la catégorie Benjamin de cette compétition. Le vainqueur a laissé entendre qu’il n’a fait qu’appliquer les conseils de son entraîneur qui lui ont permis d’obtenir ces résultats. Mené à un certain moment du jeu, Alan Tapsoba ne s’est pas laissé faire. Il s’est battu jusqu’à renverser la tendance en sa faveur. “Avec le tennis, on peut toujours remonter même si on vous mène, vous pouvez arriver à changer la situation en votre faveur“, a-t-il dit. Alan est reparti avec une médaille d’or, un trophée, un vélo et une enveloppe d’argent.

Michaël Keller, champion de la catégorie “Minime”

La seconde opposition (catégorie Minime) a lieu entre Michaël Keller et François Bamouni. Dans cette confrontation Michaël Keller a eu raison sur François Bamouni par un score de 6 jeux à 4. Keller a reconnu avoir commis beaucoup d’erreurs mais qui ne l’ont pas empêché d’être sacré vainqueur. “C’était un match compliqué, j’ai fait beaucoup d’erreurs mais je me suis amélioré jusqu’à remporter la victoire“, a-t-il commenté. Il est à son tour retourné avec une médaille d’or, un trophée, un vélo et une enveloppe.

Karim Traoré, président de la ligue de tennis du centre s’est félicité pour la tenue de cette édition qui, selon ses propos, est une première où son instance a pu avoir un peu de soutien pour l’organisation. “On va dire un peu mieux, nous n’allons pas tomber dans l’autosatisfaction. On a toujours organisé nos compétitions avec des moyens personnels mais cette fois-ci, nous avons eu quand même un accompagnement conséquent“, a-t-il affirmé.

Karim Traoré, président de la ligue de tennis du Centre

Pour ce qui est des perspectives, Karim Traoré compte formaliser les clubs de tennis. Car, a-t-il enchaîné, les clubs sont toujours logés dans les infrastructures privées comme à l’hôtel Azalai ou Silmandé. “Souvent l’accessibilité est difficile. Comme Silmandé tant bien les moniteurs et les joueurs doivent payer pour pouvoir s’entraîner”, a-t-il relevé.

Il a confié que cette année, la ligue veut migrer vers la gratuité des entraînements, et ceci n’est possible que par la réalisation des promesses faites par le ministre des sports de réfectionner les infrastructures afin de permettre aux athlètes de mieux exprimer leur talent.

Dominique Nana, ministre des sports et loisirs

Présent à la cérémonie, le ministre ministre des sports et loisirs, Dominique Nana s’est dit séduit par le talent de ces jeunes gens. Le patron du sport a promis de continuer à la remise à niveau et à la multiplication des infrastructures pour le développement du sport burkinabè.

Willy SAGBE
Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *