Burkina Faso : La Gare routière « Ouaga-inter » fait peau neuve

507 0

Le conseil municipal de Ouagadougou, présidé par le maire Armand Béouindé, a procédé à l’inauguration de la gare routière internationale de Ouagadougou (« Ouaga-inter »)  ce jeudi 8 avril 2021. Ce nouveau joyau opérationnalisé s’inscrit dans un cadre de facilitation de la mobilité urbaine dans la ville de Ouagadougou.

Face à l’insuffisance des services de transport et à l’absence d’une politique de stationnement, les autorités municipales ont entrepris un projet de construction et de réhabilitation de trois gares publiques au Burkina Faso. A cet effet, elles ont procédé à l’inauguration de celle de « Ouaga-inter », ce jeudi 8 avril 2021.

L’infrastructure inaugurée a été bâtie sur une superficie aménagée de 1,7 hectare. Elle est constituée de quais d’embarquement grands cars, d’édifices à vocation administrative, sanitaire et commerciale. Elle est aussi constituée de parkings taxi et prend en compte les préoccupations environnementales.

Selon le maire de Ouagadougou, Armand Béouindé, cet édifice est un « chef d’œuvre », au vu de ces prouesses techniques, technologiques, énergétiques, humaines et sa particularité effective grâce à sa toiture solaire.

« Elle sera vraiment utile, tant pour les acteurs de transport mais aussi pour tous les Burkinabè. En effet, elle va contribuer à améliorer les conditions de travail des transporteurs, les conditions d’accès à la gare, intégrant l’assainissement de la chalandise du projet et le confort des usagers.  Elle va aussi contribuer à l’éradication de l’occupation anarchique sur la voie publique », s’est-il-réjoui.

          « …plus de 350 emplois directs et plusieurs milliers d’indirects »

Vincent Dabilgou, ministre en charge du transport et de la mobilité urbaine, tout en rappelant l’apport de cette gare pour son département, a  insisté sur le fait que ce projet est d’une importance pour le développement de l’édifice  économique du Burkina Faso.

«  Nous pouvons comptabiliser, par ce projet, plus de 350 emplois directs et plusieurs milliers d’indirects. Les revenus des transporteurs se verront automatiquement augmentés de 25% comparativement à leur niveau d’avant. En plus de cela, les finances locales seront significativement stimulées avec environ 150 000 000Fcfa/an », a-t-il indiqué.

Ce projet a bénéficié de l’accompagnement financier de l’Agence Française de Developpement (AFD) à hauteur de 4 milliards de F CFA. « Je suis très fier de cette belle réalisation. Je souhaite que les bénéficiaires en fassent bon usage et qu’il comble les attentes de ceux-ci », a lancé Luc Hallade, Ambassadeur de France au Burkina Faso.

La construction de cette gare s’inscrit dans les 13 points d’engagement pris par le conseil municipal, en rapport avec le programme de mandat 2016. En effet, face aux insuffisances enregistrées, la mairie a placé les priorités de son programme dans la mobilité des personnes et des biens. La réalisation de la gare de l’Ouest et celle de Tampouy dans les jours à- venir est prévue.

Abdoul Gani BARRY et Hamadou DIALLO (stagiaires)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *