La Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina se penche sur la gouvernance foncière

454 0

Du 14 au 16 avril 2021, la Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina (CJP-Burkina) organise un forum sous le thème « Etat de droit et gouvernance foncière : Quels engagements de l’Etat et du citoyen pour une société apaisée ? ». Cet évènement se veut un cadre pour ces acteurs de trouver des solutions sur les questions foncières afin de faciliter la cohésion sociale.

Dans le cadre de l’exécution de son programme triennal, la Commission épiscopale Justice et Paix du Burkina (CJP-Burkina), avec l’appui de ses partenaires, organise un forum du 14 au 16 avril 2021 à Ouagadougou au Centre National Cardinal Paul Zougrana.

Cette activité, placée sous la présidence de Laurent Dabiré, sera une occasion pour le CJP-Burkina de discuter pour trouver des solutions qui contribueront à une prise de conscience individuelle et collective, sur la nécessité d’un sursaut national en vue de trouver des solutions globales et durables aux questions foncières.

« Nous voulons par ces solutions répondre aux besoins fonciers dans notre pays et donc préserver la cohésion sociale. Au Burkina, rien qu’à voir la différence entre les logements des populations, on peut déjà craindre le pire. Donc il va falloir se pencher sur des probables solutions à cela », a déclaré Herman Ouédraogo, secrétaire général de la commission.

                  Près de 150 participants attendus

Au cours de ces trois jours d’échanges, près de 150 participants sont attendus. Plusieurs activités seront au rendez-vous, entre autres, des panels sur le foncier urbain, sur le foncier et la cohésion sociale, sur les fonciers ruraux, des actions de communications et des propositions de solutions pour en découdre avec les problèmes fonciers. Il est, en outre, prévu des travaux de groupe autour de l’aménagement urbain, le mécanisme de lutte contre la corruption et la prévention des conflits liés aux fonciers.

« De ces actions énumérées, nous entendons par là, apporter une compréhension partagée des défis actuels de la gouvernance foncière, une meilleure connaissance des pratiques des acteurs en matière de gouvernance foncière, un regard prospectif sur les évolutions possibles du cadre juridique en matière de gestion foncière, des actions de prévention de conflits », a indiqué le secrétaire général de la CJP-Burkina.

Pour rappel, la Commission Episcopale  Justice et Paix  est une organisation de l’Eglise catholique du Burkina Faso. Elle a été  créée en 2003 et reconnue par un récépissé daté du 28 août 2006. Elle est « apolitique et a un but non lucratif ». Elle dit œuvrer pour la promotion des Droits Humains et la cohésion sociale au Burkina Faso.

Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *