Burkina Faso : Des Tchadiens contre un autre mandat d’Idriss Déby

346 0

Des Tchadiens ont animé un point de presse, ce vendredi 9 avril 2021 à Ouagadougou. Ils réclament l’alternance politique pour un développement du Tchad. Le collectif est composé de tout Tchadien qui aspire au changement de la situation dans son pays d’origine. 

Des Tchadiens résidant au Burkina Faso, réunis autour du « Collectif de Tchadiens indignés au Burkina », ne veulent pas d’une candidature à un 6e mandat du Président Idriss Déby. Les membres du collectif estiment qu’il est temps pour le président tchadien de passer la main à une autre personne pour la bonne évolution du pays.

Ils disent être choqués par le fait qu’économiquement, politiquement, et socialement parlant, rien n’a changé, selon eux,  malgré les ressources en pleine exploitation, alors que le seul souci de Idriss Déby est d’organiser les élections présidentielles.

Le collectif compte davantage amplifier sa voix et exprimer son ras-le-bol. Ces Tchadiens vivant au Burkina Faso ont dénoncé aussi «la mise à l’écart des candidats sérieux aux élections en pleine ébullition et la suspension du vote à l’étranger prétextant un manque de moyen ».

Envoyer un signal fort au président tchadien…

Selon Masbe Ndengar, porte-parole du collectif tchadien, 31 ans au pouvoir, c’est trop. Il faut une alternance, dit-il. « Le principe démocratique aurait voulu qu’à un certain moment, on cède la place aux autres en respectant la Constitution », a-t-il fait comprendre.

Il a ajouté que lorsqu’on modifie la Constitution à plusieurs reprises, comme l’a fait Idriss Déby, « c’est pour s’éterniser au pouvoir ». Masbe Ndengar a affirmé que leur lutte n’est qu’à son début, et qu’elle sera amplifiée jusqu’à ce qu’il y ait de l’alternance au Tchad.

Il a également confié que des manifestations devant l’Ambassade du Tchad au Burkina Faso seront toujours d’actualité tant qu’il n’y a pas de changement.

D’ailleurs, une marche vers l’Ambassade est prévue ce samedi 10 avril 2021, dont le but est d’envoyer un signal fort au président tchadien depuis le « Pays des Hommes intègres ».

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *