Burkina Faso : Le projet« NEXUS » pour de l’eau potable dans les zones à risque sécuritaire

335 0

L’Agence Française de Développement (AFD), en partenariat avec un consortium d’Organisations Non Gouvernementales, a procédé à la signature de convention pour le démarrage du projet « NEXUS », ce vendredi 9 avril 2021 à Ouagadougou. Cette initiative consiste à soutenir l’approvisionnement en eau potable dans les zones à risque sécuritaire au Burkina Faso.

Au Burkina Faso, plusieurs zones sont privées d’eau potable en l’occurrence  dans les régions de l’Est, du Nord et du Sahel, surtout avec l’avènement des déplacés internes. A cet effet, l’Agence Française de Développement (AFD), en partenariat avec un consortium regroupant plusieurs autres Organisations Non Gouvernementale (ONG), a initié un projet pour pallier à ce besoin. La convention du démarrage de ce projet dénommé « NEXUS » a été signée ce vendredi 9 avril 2021.

NEXUS a été financé à environ 900 millions de Francs CFA par l’AFD. Il prévoit s’étaler sur une période de deux années d’exécution. Le projet concernera les villes de Gorom-Gorom, Djibo, Kaya, Fada, Gayéri et Ouahigouya. L’AFD, par ce geste, entend ravitailler 360 000 personnes en eau potable dans les villes concernées.

La maitrise d’ouvrage du projet a été confiée à Solidarité Internationale. Francis Claver Tahoua, représentant pays de Solidarité Internationale, a déclaré que cette marque de confiance à l’égard de son organisation est comme une source de motivation  et que cela va leur permettre d’apporter leur touche au développement de ces zones.

« Permettre à l’ONEA de renforcer durablement ses capacités »

« L’exécution de ce programme va nous permettre de toucher environ 360 000 personnes en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène. Cela va contribuer à améliorer les conditions de vie des populations de ces villes concernées », a-t-il ajouté.

Pour le Directeur général de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA), Frédéric François Kaboré, cette initiative est une sorte d’épingle retirée du pied de son département en ce sens qu’il va contribuer à combler les insuffisances en eau de ces zones.

« Je ne peux que me réjouir de cet projet. NEXUS va permettre à l’ONEA de renforcer durablement ses capacités en terme sde prise en charge de la fourniture en eau et assainissement dans les zones à risque sécuritaire », s’est-il-réjoui.

Le projet en question sera couvert entièrement par une subvention de l’AFD issue du Fonds Paix et Résilience Minka, sous l’accompagnement de l’Ambassade de France au Burkina Faso. Par ailleurs, il s’inscrit dans le programme des projets de l’AFD qui consiste à l’engagement de la France en faveur des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans plusieurs pays d’Afrique.

Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *