Ouagadougou : Différence entre social-démocratie et social libéralisme en discussion

407 0

Trancher le débat sur la frontière entre les idéologies politiques « social-démocratie et social libéralisme », c’est ce qui a conduit à l’animation d’un panel ce samedi 10 avril 2021 à Ouagadougou.

Les libéraux Burkinabè ont organisé un forum sur les idéologies politiques au Burkina Faso sous le thème « Rôle et place des idéologies politiques au Burkina : quelles frontières entre social-démocratie et social libéralisme ? ».

Le président du forum, Francis Neya, est revenu sur les objectifs de cette rencontre. Il s’agit de rechercher à savoir s’il existe des frontières entre la social-démocratie et social-libéralisme.

« D’aucuns disent qu’il n’y a pas de frontière parce que ce sont des idéologies qui se rejoignent. D’autres disent que ce sont des idéologies qui sont aux antipodes. Les panelistes nous permettront de mieux le savoir» a expliqué Francis Neya.

Le  panel a été parrainé par le ministre des mines et des carrières, Bachir Ismaël Ouédraogo.

Il a tenu à saluer l’initiative pour cette rencontre qui contribue à l’éveil de conscience des jeunes avant de se prononcer sur le thème.

« Aujourd’hui nous parlons d’idéologie. Nous sommes des libéraux, des socialistes (…) mais il faut que l’Afrique comprenne une chose, nous n’irons nulle part dans la division. Il faut que nous sachions qu’aucun pays ne peut se développer de façon unilatérale. Il faut que la jeunesse comprenne que solo, personne ne pourra y arriver et personne n’aura des résultats. C’est seulement dans l’union et la cohésion que nous allons pouvoir y arriver », a-t-il souligné.

Egalement, il a rappelé que c’est la première fois dans l’histoire du Burkina Faso que des idéologies différentes s’asseyent autour d’une même table pour discuter de l’avenir et  la gestion du pays.

A noter que le forum a été animé par Dr Abdoul Karim Saidou, enseignant à l’université Thomas Sankara et Thomas Ouédraogo, président du CGD.

Pour Abdoul Karim Saidou, la social-démocratie et le social libéralisme ne sont pas radicalement opposés.

« On sait qu’historiquement ce sont des idéologies qui ont tenté de faire une synthèse je dirais entre le socialisme scientifique ou communisme et le libéralisme pur et dur » a-t-il indiqué.

Sanata GANSAGNE (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *