Burkina Faso : Les rideaux sont retombés sur la 7ème édition du Festival Kafosi

411 0

La 7ème édition du Festival Kafosi (FESKA) a connu son apothéose ce samedi 10 avril 2021 à Zabré. 6 jours durant, la commune a vibré aux rythmes des savoir-faire ancestraux. Une occasion pour les fils et filles de la localité de se retrouver pour célébrer la culture Bissa dans toute sa splendeur.

C’est fini pour Kafosi acte 7. Ouvert le lundi 5 avril 2021, le Festival Kafosi a refermé ses portes en cette matinée. Selon les organisateurs, cette édition qui s’est tenue sous le thème : « Par la culture, renforçons notre résilience face aux défis actuels de notre pays », a été une occasion pour les populations de la commune de Zabré de réfléchir sur leur apport à l’édification d’un Burkina prospère et stable. Ce sont donc « 6 jours de non STOP et sans sommeil » que la commune a connus.

Les officiels lors de la cérémonie de clôture

Débuté en 2009, le Festival Kafosi s’est « bonifié avec le temps » pour devenir un rendez-vous incontournable. Selon les propos de la ministre en charge de la culture, Elise Thiombiano, cette biennale de la culture Bisssa s’est installée comme une « rencontre nationale ».  « J’ai une très bonne impression de ce festival qui s’inscrit dans le cadre de la promotion de notre culture et la valorisation de nos valeurs culturelles. C’est également un lieu de brassage de plusieurs cultures », a-t-elle indiqué.

Revenant sur le thème de cette 7ème édition, la ministre a formulé le vœu de voir les travaux apporter des solutions aux nombreux défis que vit « le Pays des Hommes intègres ».  Elle a aussi reconnu et salué les efforts de l’association Kafosi dans sa mission de promotion et valorisation des valeurs culturelles. Elise Thiombiano s’est par ailleurs engagée à soutenir « les prochains challenges » du festival. Et ce, pour un rayonnement de la culture burkinabè.

La signature du jumelage des deux communes

Un protocole de jumelage entre Zabré et Bogandé

Du côté des autorités communales, l’on salue le choix du thème de l’édition 2021 du Festival Kafosi. Selon les propos du maire, Me Bouriema Fidèle Louré, « la paix et la réconciliation sont deux valeurs sures de notre culture ». Il invite alors à se ressourcer dans la culture pour vaincre les maux qui minent notre société. Aux derniers instants de la 7ème édition du Festival Kafosi, Me Bouriema Fidèle Louré s’est dit « satisfait et heureux ». C’est donc un maire fier qui s’est présenté ce jour devant sa population.

Présent pour apporter son soutien à ses frères, l’ancien international burkinabè Aristide Bancé, a pour sa part salué le bienfondé du Festival Kafosi. En sa qualité de parrain de l’édition 2021, il a exprimé sa satisfaction d’être dans la commune de Zabré. « C’est un honneur pour moi d’être présent », a-t-il laissé entendre. Pour lui, il faut profiter du temps d’inactivité pour être aux côtés des populations qui ont toujours soutenu leurs internationaux. Sur le Festival lui-même, Aristide Bancé trouve qu’il y a « du sérieux ». 

Le FESKA comme une « rencontre nationale »

Comme perspective, il faut noter que l’ex international entend mettre sur pied une équipe professionnelle de football dans la commune de Zabré.

Cette 7ème édition a offert l’occasion aussi à la commune de Zabré de signer un protocole de jumelage avec la commune de Bogandé. Concrètement, il s’est agi pour les deux conseils municipaux de formaliser leur relation. Et ce,  dans l’objectif d’apporter un développement de base qui profite aux deux communes.  

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *