Pipeline géant entre la Tanzanie et l’Ouganda : De grands pas réalisés

134 0

Ces deux pays de l’Afrique de l’Est, l’Ouganda et la Tanzanie d’une part ainsi que les compagnies pétrolières françaises Total et chinoise CNOOC d’autre part ont signé ce dimanche 11 Avril 2021 plusieurs accords qui marquent le feu vert au lancement des travaux de la construction de l’oléoduc qui transportera le brut ougandais vers un port tanzanien. Un méga projet controversé.

Si ce projet venait à voir le jour, le pipeline géant entre l’Ouganda et la Tanzanie, long de 1 443 km serait le plus long oléoduc de pétrole brut chauffé au monde. Il permettra de conduire le pétrole du lac Albert en Ouganda au port tanzanien de Tanga avant son exportation, notamment vers des sites du groupe Total ou vers la Chine, également signataires de protocoles d’accord avec ces deux pays.

La construction de ce pipeline est à la charge du géant français des hydrocarbures et le groupe chinois CNOOC et est estimée à 3,5 milliards de dollars, un investissement qui se justifie par l’importance des réserves découvertes en 2006. En clair, ce sont 6,5 milliards de barils de brut qui dorment sous les eaux du lac Albert. 21% de cette réserve sont d’ores et déjà disponibles dans l’état actuel des découvertes. Pour l’Ouganda cela représente une exploitation de 25 à 30 ans, avec un pic de production de 230 000 barils par jour.

Ce méga projet est toutefois décrié par plusieurs ONG, inquiètes des conséquences pour l’environnement et pour les populations. A cet effet, elles mènent un lobbying auprès des grandes banques privées, les appelant à refuser le financement de ce projet comportant des risques pour les personnes et l’environnement.

L’association française les Amis de la Terre et Survie ont saisi la justice de leur pays et avec d’autres organisations et ont engagé une véritable bataille juridique contre ce méga projet.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *