Burkina Faso : UI2M organise un atelier sur la réglementation nationale en matière d’explosifs

335 0

Dans le cadre des activités de renforcement des capacités des acteurs du monde des mines, Universal Institutes Mining Management (UI2M) a organisé ce mardi 13 avril 2021 un atelier technique sur la réglementation nationale en matière d’explosifs à usage civil.

Universal Institutes Mining Management, en collaboration avec le ministère des mines et des carrières, a initié un atelier de formation à l’endroit des acteurs du domaine des mines. Le présent atelier vise à éclairer l’opinion sur la règlementation existant en matière d’explosifs à usage civil. « C’est une contribution pour nous en tant que citoyens afin de donner l’information mais aussi demander que ces différents acteurs qui sont dans le processus puissent être formés », a lancé Moumouni Seré, président d’Universal Institutes Mining Management.

Comme programme de ce renforcement de capacités, il faut noter qu’il y aura, entre autres,  une présentation de la règlementation nationale, un partage d’expérience sur les incidents et les accidents et des échanges. Et ce, afin de permettre un rappel de  l’utilité d’une bonne organisation pour mieux maitriser la réglementation et aussi  de faciliter le processus de maitrise et de sécurisation des mines. A la fin de cet atelier, des recommandations devraient être faites pour trouver des solutions à la problématique.

Comme tenu de l’importance de l’atelier, on peut noter une diversité des participants. A ce titre, on peut citer des acteurs tels que les forces de défense et de sécurités et d’autres acteurs que sont les structures minières. Du côté des autorités, la tenue de cet atelier est « une bonne chose » car la thématique est d’actualité vu la situation sécuritaire du pays. La vigilance et la collaboration des populations ont été demandées afin d’éviter des situations désastreuses.

« Nous profitons inviter l’ensemble de la population à observer de manière particulière autour d’eux et à dénoncer au besoin s’ils venaient à observer que des individus transportaient, stockaient ou manipulaient dans nos quartiers ou dans les magasins ces substances chimiques explosives qui sont très dangereuses pour la population », a laissé entendre le ministre délégué en charge des mines et des carrières, Aimé Aristide Zongo.

Sanata GANSAGNE (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *