Burkina Faso : Le vaccin Astra Zeneca et chinois comme choix et non une pression extérieure

Le lundi 13 avril 2021, le  choix de l’astraZeneca et du vaccin chinois a été fait par le ministre de la santé pour lutter contre la covid-19. L’objectif est de pouvoir atteindre plus de 15 millions de personnes de façon gratuite.

Dans le but de lutter contre la pandémie de la covid-19, les autorités burkinabè ont fait le choix de l’Astra Zeneca et du vaccin chinois pour la vaccination de la population burkinabè. Le gouvernement burkinabè veut, par ce choix, une attitude de sûreté pour les populations. Les autorités par leurs politiques veulent améliorer la santé des populations à travers des mesures curatives au niveau de l’offre de soins dans les infrastructures sanitaires du pays.

Selon l’Agence d’Information du Burkina, l’objectif visé à terme est  de toucher quinze millions cent quatre-vingt-quatre mille trois cent quinze (15 194 315)  personnes. Le coût global du plan de déploiement s’élève à cinquante milliards huit cent quarante deux millions trois cent quatre mille huit francs CFA (50 842 304 008). Plus de dix sept milliard de francs CFA sont assurés par le dispositif COVAX et plus de trente-trois milliards cinq cent vingt millions (33 52 000 000) par l’Etat et ses partenaires techniques et financiers.

Le ministre de la santé Pr Charlemagne Ouédraogo a rassuré que personne n’oblige le Burkina à prendre le vaccin

Etant le seul pays  de l’Afrique de l’Ouest à n’avoir pas encore ni reçu de doses de vaccin anti-covid-19,  ni  démarré une campagne de vaccination, le Pr Charlemagne  Ouédraogo, ministre de la santé veut rassurer que la vaccination est l’un des meilleurs moyens de lutte contre la maladie et qu’aucune pression extérieure n’existait.

 « C’est une démarche responsable du  gouvernement. Ce n’est  pas une pression d’une organisation internationale quelconque. Personne ne nous y a obligés. Seul le Burkina Faso depuis longtemps n’a pas encore reçu les vaccins. Nous avons une démarche qui tend d’abord à rassurer tout le monde par rapport aux différentes polémiques  avant de dire que nous recevons les vaccins pour assurer leurs déploiements vers les communautés qui veulent bien et de façon équitable », a-t-il indiqué.

Cent mille (100000)  doses gratuites sont aussi attendues de la Chine, en plus du vaccin de l’OMS AstraZeneca qui est privilégié pour cette vaccination. «  Les doses que nous allons recevoir, ce sont des doses gratuites. Le Burkina Faso ne s’est pas endetté pour ces doses. Ce sont des doses que  donne la communauté internationale octroie  aux pays qui en veulent ».

Selon le ministre de la santé, le pays comptait à la date du 9 avril 2021, près de 12  956 cas cumulés de covid-19 dont 12 593 guérisons et 152 décès.                                                   

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page