Renforcement de la stabilité : La France fait un don de plus de 13 millions d’euros  au Burkina Faso

344 0

Le directeur du centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des affaires étrangères a fait le point de sa visite au Burkina Faso ce jeudi 15 avril 2021. Une visite qui s’inscrit dans le cadre  du renforcement de l’aide d’urgence.

Suite à l’appel au renforcement d’aide d’urgence des pays en crise lancé par le président du Faso lors du sommet de N’djaména, la France a répondu présente. Et pour traduire cette réponse, Éric Chevalier, directeur du centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des affaires étrangères a effectué une visite au « Pays des Hommes intègres ». Pour lui, sa présence au Burkina se justifie.  « C’est de  renforcer l’aide urgente avec des programmes à effet rapide d’une part au profit de l’Etat et d’autre part, pour la population », a-t-il expliqué.

C’est alors dans ce cadre que  la France a offert plus de 13 millions d’euros au programme d’action rapide pour soutenir les populations et l’État burkinabè dans sa lutte pour la stabilité dans les différentes régions du pays. Pour ce qui est de la sécurité, un budget bien précis a été alloué à ce secteur. « En matière de sécurité, nous avons identifié l’axe comme devant être soutenu et nous allons mettre 1 million d’euros pour un appui très rapide aux forces de défense et de sécurité et de secours sur cet axe », a indiqué Éric Chevalier.

Cette action de programme rapide va toucher divers secteurs dont la sécurité, la santé, la sécurité alimentaire et  l’eau. Sa durée s’étend  jusqu’en fin 2021. Sur son objectif, il faut rappeler que le programme rapide  vise le renforcement de l’aide d’urgence avec des programmes à effet rapide sur l’axe Ouaga-Kaya et Dori et les zones péri-urbaines.

Selon le  directeur du centre de crise et de soutien, la France veut que l’impact soit rapide en fonction des besoins prioritaires. Il a ajouté que les autres zones comme fada N’Gourma, Ouahigouya sont en cours de planification.

Joël THIOMBIANO et Sanata GANSAGNE (stagiaires)

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *