Burkina Faso : Naissance d’un comité Inter-Ministériel pour se pencher sur les questions foncières

330 0

Un comité Inter-Ministériel émanant des ministères en charge de la décentralisation,  de l’économie et de l’urbanisme a été installé, ce lundi 19 avril 2021,  à Ouagadougou. Ce comité se veut un organe de réflexion sur les mesures conservatoires d’urgence en matière de questions foncières au Burkina Faso. 

Afin de réfléchir sur les mesures conservatoires d’urgence en matière de questions foncières, un comité Inter-Ministériel a été mis en place relativement à l’arrêté N°2021-0031/MATD/MINEFID/MUHV. Ce comité a  été officiellement installé, ce lundi 19 avril 2021.

L’organe a été installé sous la présidence des ministères en charge de la décentralisation, de l’économie et celui de l’urbanisme. Il  est composé des « hauts cadres » des ministères concernés. En effet, la commission se compose d’un superviseur, d’un président, de plusieurs rapporteurs, plusieurs membres et plusieurs organisateurs émanant de plusieurs ministères, intervenant dans le secteur foncier au Burkina Faso. Ils se réuniront en séance de travail sur convocation du président.

 Le comité a 21 jours pour apporter des solutions « appropriées » à court terme,  à la problématique de la crise de logement que vit le Burkina Faso, selon Pengdwendé Clément Sawadogo, Ministre en charge de la décentralisation. « Suite aux suspensions des lotissements, le nombre de promoteurs immobiliers est passé de 09 en 2014 à 268 en 2020, soit une hausse de 97% en moins de 06 ans. Cependant, sur le terrain on assiste plus à un développement de promotion foncière au détriment de celle immobilière. Voilà pourquoi il faut réfléchir et trouver des solutions sur ce problème », a-t-il expliqué.

Selon Clément Sawadogo, Ministre en charge de la décentralisation a affirmé que le nombre de promoteurs immobiliers a augmenté de  97% en moins de 06 ans.

Pour le ministre, en plus de cette tâche, ces membres réunis doivent réfléchir sur des moyens ultérieurs permettant de revoir les textes en vigueur régissant le secteur foncier. « La question du foncier est  plus que  préoccupante de nos jours. Il faut aussi dire que ces manquements enregistrés par ce secteur ont été rendus possibles du fait des insuffisances des textes régissant le secteur. Aussi l’interprétation de ces lois y est pour quelque chose », a-t-il estimé.

Le comité Inter-Ministériel formé en ce jour, prend en compte « l’engagement » du gouvernement, à travers sa déclaration de politique générale du 04 février 2021. Ainsi, en dehors des 03 ministères cités, il se compose de plusieurs autres ministères intervenant dans le foncier. Il s’agit entre autres des ministères  en charge de l’agriculture, de l’environnement, des mines. Un délai de 21 jours lui est accordé pour atteindre ses objectifs.

Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *