Tchad : Qui est Mahamat Idriss Déby, le nouvel homme fort de Ndjamena ?

542 0

Mahamat Idriss Déby Itno, souvent appelé Mahamat Kaka, général quatre étoiles à 37 ans, et responsable de la garde présidentielle a été désigné comme le successeur de son père Idriss Déby Itno, mort ce mardi 20 Avril 2021 à l’âge de 68 ans, consécutivement à ses blessures contractées sur « le champ de bataille » contre les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT).

Le patron de la Direction générale des services de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE), Mahamat Idriss Déby Itno est le désormais président du conseil militaire de transition du Tchad (CMT) installé dès l’annonce du décès de son père Idriss Déby Itno et censé conduire les destinées du Tchad pour une durée de 18 mois avant la tenue d’une prochaine élection présidentielle.

Mahamat Idriss Déby Itno ou encore Mahamat Kaka, est reconnu pour être un vaillant et intrépide soldat. Avec les autres trompes de l’armée tchadienne, il mène une guerre sans merci contre les rebelles du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) à l’assaut de Ndjamena et qui ont finalement eu raison de la vie du Maréchal et Président nouvellement réélu pour un sixième mandat Idriss Déby Itno.

Mahamat Idriss Déby Itno est appelé également Mahamat Kaka (kaka signifiant « grand-mère » en arabe tchadien, ndlr) pour avoir été élevé par la mère du maréchal défunt. Mahamat Idriss Déby après son cursus scolaire et universitaire, il va étudier les métiers de l’armée au Groupement des écoles militaires interarmées du Tchad avec un bref passage au lycée militaire d’Aix-en-Provence, en France.

Dès son retour au Tchad, son père Idriss Déby Itno le fait affecter à la Direction générale de service de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE), la garde prétorienne du régime.

A 25 ans soit en 2009, Mahamat Kaka participe à la bataille victorieuse d’Am-Dam contre une coalition rebelle menée par Timan Erdimi, dans l’est du pays. Cette victoire et bien autres lauriers font du fils du président l’homme qu’il faut aux yeux d’Idriss Déby Itno l’homme qu’il faut à la tête du groupement n°1 de la DGSSIE (sur trois groupements), chargée de la sécurité du palais présidentiel, à partir de 2012.

Il est, par ailleurs, nommé au poste de commandant en second des Forces armées tchadiennes en intervention dans le nord du Mali (FATIM), sous les ordres du général Oumar Bikomo.

Mahamat Idriss Déby Itno forcé l’admiration et le respect de plus d’un du fait de son implication en présentiel dans les combats de terrains malgré son statut de fils de chef d’Etat.

Kouamé L-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: Afrik.com 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *