Opportunités et Défis du Genre dans la mine artisanale et à petite échelle

186 0

De novembre 2020 à mars 2021, ARM Burkina a procédé à la mise en œuvre du projet d’appui aux communautés minières artisanales touchées par la Covid-19. Cette initiative, menée avec le soutien financier du Programme mondial d’appui aux industries extractives (EGPS) de la Banque mondiale, a concerné dix (10) sites miniers artisanaux repartis dans les régions du Centre-Nord, Centre-Ouest et Sud-Ouest du Burkina.

Avec pour objectifs de préserver la santé des artisans miniers (femmes et hommes), réduire les risques de propagation de la Covid-19 au sein des communautés minières artisanales et renforcer l’approche Genre d’ARM au Burkina Faso, la mise en œuvre du projet aura aussi permis de mieux appréhender les défis auxquels font face les femmes des mines artisanales et à petite échelle (MAPE) et d’entendre leurs doléances.

Au titre des réalisations, le projet a enregistré les résultats suivants :

Composante #1  : Santé – Prévention Covid-19.

  • Par le biais de causeries-débats et d’une campagne de sensibilisation radiophonique en 06 langues locales (mooré, dioula, liélé, dagara, lobiri et fulfuldé), les communautés minières de 10 sites repartis dans 3 régions ont été sensibilisées sur les gestes barrières de la Covid-19 et la nécessité de leur adoption.
  • 10 comités communautaires Covid-19 ont été renforcés et veillent au respect des mesures préventives sur les sites miniers.
  • 10 comités Covid-19 animés par des associations de femmes minières artisanales ont été mis en place et veillent au respect des mesures préventives sur les sites miniers.

Composante # 2: Santé et Social – Résilience et amélioration des conditions de travail des artisanes minières

  • Sur un objectif de 500 femmes, 528 femmes ont été formées sur l’adoption de bonnes pratiques de santé-sécurité et hygiène au travail.
  • Sur un objectif de 500 femmes, plus de 600 femmes ont été formées et sensibilisées sur leurs droits, la prévention des discriminations et violences basées sur le genre (VBG), la santé sexuelle et reproductive, le leadership et l’autonomisation financière.
  • Un rapport avec une analyse sur le genre et des recommandations pour la mise en œuvre d’une stratégie visant à améliorer l’égalité genre dans le secteur de la MAPE au Burkina Faso a été élaboré.

 

Situation de vulnérabilité des femmes travaillant sur les sites miniers artisanaux

Le rapport issu de l’analyse genre dans le secteur de la MAPE révèle que la grande majorité des femmes, premières concernées par les violences basées sur le genre (VBG), ignorent leurs droits sur les sites, et ce indépendamment de leur niveau d’instruction.

On note également que la perception de la notion de violence elle-même fait défaut. En effet, l’enquête montre que le harcèlement, par exemple, n’est pas considéré comme une forme de violence. L’accent étant plutôt mis sur les cas de viol et de violence physique.

Sur ce sujet, même si les travailleurs des MAPE en ont connaissance, leur perception est là encore teintée des habitudes traditionnelles ou villageoises et des croyances qui confèrent à l’homme un pouvoir sur la femme. Ceci fait que les violences sont rarement dénoncées, et a pour conséquence d’augmenter le degré de vulnérabilité des femmes. Dans d’autres cas, les femmes préfèrent même se taire sur certains comportements malsains à leur égard, de peur d’être par la suite violentées par leurs auteurs.

En général, on peut dire que les femmes sur les sites subissent un traitement différent de celui des hommes au regard de leur nature physique. En effet, même si les acteurs soutiennent qu’aucun métier d’exploitation minière artisanale n’est fermé et encore moins interdit aux femmes, tous reconnaissent (y compris les femmes elles-mêmes) que certaines tâches sont « faites » pour les hommes et d’autres pour les femmes.

Il existe donc une nécessité de sensibiliser tous les acteurs du secteur (hommes et femmes) sur les droits humains de manière générale, et spécifiquement sur les VBG.

 

Rôles des femmes dans la MAPE

Bien que très souvent marginalisées sur les sites, les femmes jouent un rôle important dans le fonctionnement de l’activité MAPE.

En effet, elles mènent plusieurs activités lucratives permettant ou facilitant le travail des hommes sur les sites. Certaines de ces activités sont directement liées à l’activité d’exploitation de l’or, à savoir la gestion des hangars de lavage du minerai, le lavage du minerai, le creusage des trous sur les sites, le tamisage, le concassage, et l’achat d’or.

Elles pratiquent également d’autres activités qui concernent la restauration, la gestion des buvettes, le commerce de fruits et de condiments, la vente d’eau et de charbon de bois, la lessive pour les hommes, ou encore le travail du sexe.

Les données de l’étude soutiennent que plus de 50% des femmes enquêtées gagnent plus de 10 000F CFA par mois au travers de ces activités. Parmi ces femmes, certaines ont pu faire fortune et améliorer leurs conditions de vie grâce à l’exploitation minière artisanale. Ces dernières sont ainsi parvenues à investir leurs revenus pour réaliser de grands projets, tels que l’acquisition de motocyclettes à plus d’un million de francs CFA, de maisons, de commerces (boutiques), etc.

Au terme de l’étude, plusieurs recommandations pratiques ont été formulées, dont la mise en œuvre permettra d’améliorer l’égalité de genre et les conditions de travail des femmes dans le secteur MAPE au Burkina Faso.

 

Le Genre au cœur des projets de l’Alliance pour une mine responsable

La thématique du genre est une question transversale dans les actions d’ARM.

ARM reconnait que l’égalité du genre et l’autonomisation des femmes sont des facteurs clés pour une croissance économique durable. Le présent projet est en ligne avec la volonté d’ARM de renforcer son approche genre à travers une meilleure compréhension des contributions des femmes dans le secteur, leurs vulnérabilités, et leurs stratégies de résilience. Le rapport permettra d’établir des stratégies basées sur des preuves pour mieux inclure les artisanes minières dans les programmes d’ARM au Burkina Faso, améliorer l’accès des femmes aux ressources minérales ainsi que leurs conditions de vie, et par conséquent améliorer l’égalité des sexes dans le secteur de la MAPE.

À propos de l’Alliance pour une mine responsable

L’Alliance pour une Mine Responsable (ARM selon son acronyme anglais), est une initiative mondiale qui est née en Colombie en 2004 avec pour objectif de transformer l’activité minière artisanale et à petite échelle en une activité responsable sur le plan social et environnemental qui améliore la qualité de vie des artisans miniers et de leurs communautés.

Lire plus sur www.minesresponsables.org

Contacts presse :

Désiré NIKIEMA, Coordinateur national

[email protected]

 

Brice Kevin DA, Chargé de communications

[email protected]



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *