Burkina Faso : Des bonnes volontés apportent le sourire à 300 orphelins

395 0

Environ 300 enfants du Centre de Développement de la communauté évangélique de Yamtenga ont  reçu  de l’aide de la part d’une association dénommée « Seigneur est notre Force ». Composé de vivres, de vêtements, des kits sanitaires et du matériel pédagogique, le geste vise à donner du sourire aux enfants et accompagner le centre dans la prise en charge des orphelins, des veuves et des personnes démunies. La remise est intervenue le dimanche 25 avril 2021 à Ouagadougou.

Donner le sourire aux plus démunis, c’est l’objectif que s’est fixé « Seigneur est notre force ». Et pour mener à bien sa mission, la structure qui regroupe 5 églises a entrepris d’apporter du soutien aux orphelins et aux veuves à travers le monde.

Pour le cas du Burkina Faso, le contact s’est fait en 2018, lors du Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou (SIAO). Alors de passage au « Pays des Hommes intègres », Éliane Ngéndu et Suzanne Magbade/Mibaka, membres de « Seigneur est notre force », ont été séduites par le comportement de Nourou Bonkoungou, un jeune issu du Centre de développement de la communauté évangélique de Yamtenga.

De retour en Belgique, elles ont alors initié une visite au Burkina Faso afin d’apporter leurs soutien au centre. « J’ai trouvé que Nourou était très courageux, très poli et très ambitieux. Suite à ça, on s’est dit qu’on va venir voir la structure qui l’a fait grandir », a expliqué Éliane Ngéndu. Au-delà de cette visite de courtoisie, « Seigneur est notre Force » a voulu joindre l’utile à l’agréable en offrant à ces pensionnaires du centre des vêtements, des vivres, des kits sanitaires et pédagogiques et un accompagnement afin de soutenir les enfants à réussir leurs insertions socioprofessionnelles.

Un  « ouf de soulagement »

« Nous sommes venus ici pour pouvoir soutenir les orphelins, les veuves et les plus démunis. Nous voulons que quand ils sortent du centre, qu’il y ait un suivi. Qu’ils puissent s’installer à travers des formations professionnelles aux métiers et se prendre en charge », a indiqué Suzanne Magbade/Mibaka. Au total, c’est plus de 300 enfants qui vont bénéficier de cette aide. Pour le Pasteur principal de la communauté évangélique de Yamtenga, Benjamin Miningou, le geste de « Seigneur est notre force » « est à saluer à sa juste valeur ». C’est donc un « ouf de soulagement » qu’il a laissé entendre.

« Depuis longtemps, on était confronté au problème de l’insertion des jeunes. Ici au centre, nous recueillons les enfants de 3 à 22 ans. Après 22 ans, le centre ne les prend plus en charge et ils doivent se débrouiller eux-mêmes. Mais avec cet accompagnement, nous pourrons donner des formations spécialisées aux métiers à nos jeunes après leurs 22 ans et ainsi les outiller pour entrer dans la vie active et professionnelle », a expliqué le Pasteur Benjamin Miningou. Ce sont donc des activités de menuiserie, mécanique, soudure, couture, jardinage et autres qui seront apprises aux jeunes.

La présence de « Seigneur est notre force » a apporté une réponse aux besoins du centre de l’avis du pasteur.

En guise d’information, il faut retenir que le centre de développement de la communauté évangélique de Yamtenga est parrainé par Compassion internationale. Il compte un effectif d’environ 300 enfants dont l’âge est compris entre 3 et 22 ans.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *