Ministère de la culture : Les acteurs des études et statistiques formés à l’utilisation des outils modernes

241 0

La Direction Générale des Etudes et des Statistiques Sectorielles (DGESS) du ministère de la culture, organise du 26 au 31 avril 2021, à Ouagadougou, un atelier de formation sur le guide méthodologique d’utilisation des outils modernes de collecte de données statistiques des filières culturelles au Burkina Faso.

La Direction Générale des Etudes et des Statistiques Sectorielles (DGESS), dans sa mission de production des statistiques, rencontre certaines difficultés avec le support papier utilisé pour la collecte des données. Ce support pose, selon le directeur général des statistiques,  Salfo Ouedraogo, un retard dans l’élaboration des données statistiques ainsi que la réduction de la fiabilité et de l’exhaustivité de certaines données statistiques.

Salfo Ouédraogo, directeur général des statistiques et des études au ministère de la culture

Aussi, «cette habitude de travail constitue non seulement une charge pour les structures et les agents de collecte, mais elle est parfois source de déperdition du temps de traitement des données »,  explique-t-il.

Dans l’optique de pallier aux difficultés rencontrées avec l’utilisation du papier comme support de collecte de données, la DGESS avec l’appui du Programme d’Appui aux Industries Créatives et à la Gouvernance de la Culture (PAIC-GC), a opté pour l’utilisation des outils modernes de collecte des données statistiques basés sur les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

Avec l’accompagnement de l’Union Européenne, la DGESS a pu acquérir 12 tablettes. « Ce sont ces tablettes qu’on va utiliser pour installer des logiciels qui puissent permettre de voir comment on peut collecter les données sur le terrain », a laissé entendre le directeur des statistiques.  

Ainsi, le présent atelier de formation vise à doter les principaux acteurs de la production statistique du MCAT, de connaissances nécessaires pour une bonne maîtrise de technologies innovantes. Ce qui permettra de résoudre structurellement et efficacement les difficultés de productions statistiques.

Le directeur a de cet fait, recommandé aux responsables des filières culturelles prioritairement aux acteurs des filières concernées, le cinéma et de l’audiovisuel, les arts de la scène et la filière des arts plastiques et design, d’être très assidus et réceptifs à la formation afin d’avoir une bonne maitrise des outils modernes de collecte des données statistiques.

L’ouverture de l’atelier a lieu ce lundi 26 avril 2021 à Ouagadougou au profit des filières culturelles au Burkina Faso.

Deborah BENAO (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *