Revendication des ouvriers de la mairie : Simon Compaoré sollicité pour son « expérience » 

290 0

Avec la manifestation des occasionnels municipaux de Ouagadougou, l’ancien maire de la ville de Ouagadougou, Simon Compaoré a été reçu au Haut Conseil du Dialogue Sociale (HCDS), ce mercredi 28 avril 2021. L’objectif de cette visite a été pour l’ancien maire  d’apporter son « expérience » et son « expertise » à l’organe de dialogue national  dans sa mission.

Depuis un certain temps  les manœuvres occasionnels de la ville de Ouagadougou ont entrepris une lutte contre les autorités municipales de la ville. Devant  ces altercations, le Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS) a entrepris des démarches pour trouver des solutions à ce problème. C’est dans cette optique que,  ce mercredi 28 avril 2021, il a rencontré  l’ancien maire de la ville Simon Compaoré.

Cette rencontre a été un cadre pour l’ancien maire d’apporter son « expérience » et son « savoir » dans ce département, au Haut Conseil du Dialogue Social. A cet effet il est revenu sur l’origine des occasionnels municipaux.

Simon Compaoré, ancien de la ville de Ouagadougou se dit confiant pour la suite

« À un moment nous avons senti le besoin de trouver des personnes pour nous aider à changer la physionomie de la ville. A l’époque, en 1995 nous avions un budget de moins d’un milliard pour une population d’environ un million. Alors nous avons été très prudents sur ce sujet pour ne pas procéder à des recrutements tout azimut de peur de ne pas pouvoir payer les gens. Nous avons recruté des gens qui seront payés à la tâche et ce sont eux qu’on a nommé occasionnels », a-t-il expliqué.

« Je suis confiant pour la suite »

Quant à la suite des évènements, Simon Compaoré a déclaré être confiant en ce sens que les organes étatiques du dialogue social ont commencé à réunir des éléments qui seront utiles à ce processus. « Je suis là ce matin juste pour apporter ma connaissance sur ces Occasionnels.  Je suis confiant pour la suite. Je me dis qu’il  faut s’assoir autour d’une table, car on n’a aucun intérêt à se créer des problèmes», a ajouté l’ancien locataire de l’hôtel de ville de Ouagadougou.

Pour Salif Sangaré, vice-président du HCDS, cette initiative a été entreprise parce que son instance a été saisie par le syndicat représentant les travailleurs occasionnels de la mairie. Ainsi il a salué la disponibilité de l’ancien maire dans ce processus de dialogue. « Il vous a bien dit qu’il était en retraite ? Mais nous sommes allés le chercher pour son expérience. Il a accepté », a-t-il dit.

A la suite, il a annoncé que le HCDS compte également rencontrer l’ancien maire Casimir Ilboudo, ensuite Clément Sawadogo,  le ministre en charge de la décentralisation, afin de trouver des solutions à la revendication des manœuvres.

Abdoul Gani BARRY (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *