Assises sur l’éducation au Burkina Faso : Huis clos entre le ministre et les syndicats

336 0

Le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales, le Pr Stanislas Ouaro a rencontré les syndicats pour discuter de la tenue des assises nationales sur l’éducation. L’activité a eu lieu ce jeudi 29 avril 2021 à Ouagadougou.

A l’orée des assises nationales sur l’éducation, le Pr Stanislas Ouaro veut associer tous les acteurs du monde éducatif. Et c’est dans cette logique qu’il a rencontré les représentants des différents syndicats de l’éducation afin de discuter de l’organisation desdites assises. C’est donc une rencontre à huis clos qui a réuni les deux parties.

A la sortie des échanges, ils ont indiqué que les discussions ont porté sur les préparatifs des assises nationales sur l’éducation et la présentation des commissions de réflexion sur les problèmes qui minent le monde de l’éducation.

Pour le ministre en charge de l’éducation, l’implication des syndicats est à saluer. Selon ses dires, cette participation est significative. De leur côté, les partenaires  sociaux ont également apprécié la démarche du département du Pr Stanislas Ouaro. Pour Pierre Zangré, secrétaire général du syndicat national des encadreurs pédagogiques du Burkina, c’est une démarche « participative qui va permettre à l’ensemble de la communauté éducative de réfléchir sur les problèmes qui minent notre système éducatif ».

Cependant, les attentes des syndicats pour ces assises nationales sur l’éducation sont nombreuses. Ils espèrent qu’elles permettront de dégager des pistes de solution aux problèmes tels que le système éducatif en désuétude, les difficultés liées au reclassement des travailleurs de l’éducation et les difficultés de financement du système.

Ils ont suggéré également que les capacités des acteurs de l’éducation soient renforcées et que les syndicats soient significativement impliqués dans l’organisation de ces assises nationales.

Il faut noter que pendant que les discussions se mènent autour des assises nationales, les élèves des différents établissements de la ville ont battu le pavé pour dénoncer les réformes entreprises par le ministère de l’éducation nationale. Le ministre pour sa part a réaffirmé que les reformes se poursuivront.

Sanata GANSAGNE (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *