Burkina Faso : L’ONEA explique son nouveau système de facturation

322 0

Les premiers responsables de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) ont expliqué ce jeudi 29 avril 2021, les raisons de l’adoption du nouveau système de facturation.

L’Office National de l’Eau et de l’Assainissement (ONEA) a adopté un nouveau système de facturation et ses responsables ont ce jeudi 29 avril 2021 apporté des explications sur ce système.

L’ONEA est passé de 185 000 abonnés en 2010 à 510 000  en 2020. Ne pouvant pas augmenter indéfiniment l’effectif du personnel et le nombre de releveurs, il a mis en place un système de relevé bimestriel.  

« Si nous voulons dire qu’autant le nombre d’abonnés augmente, il faut recruter le nombre de releveurs, si vous faites le point du nombre donné ces dernières années, on ne peut pas continuer de recruter parce que le nombre d’abonnés augmente .

Au niveau de l’ONEA, il y a un contrat avec l’Etat qui limite le nombre d’agents pour 8 abonnés. Actuellement, on nous  demande  2,4 à 5 agents pour 8 abonnés. Cela veut dire que si vous essayez d’augmenter,  ça ne va pas marcher et en même temps, il y a la répercussion financière.

 On nous demande de ne pas dépasser 25% du chiffre d’affaires pour le salaire du personnel pendant que le personnel réclame. Les abonnés ont augmenté. Vous avez recruté des releveurs pour des clients qui ne consomment pas, qui ne payent que 1500 F CFA par mois. Vous allez vous vous casser la tête. C’est pourquoi il y a le nouveau système de relevés », a expliqué le Directeur général  de l’ONEA François Frédéric Kaboré.

Le PCA de l’ONEA Alassoun Sori a assuré que ce système est bénéfique pour les clients.

Le PCA (Président du Conseil d’administration),  Alassoun Sori, lui, a expliqué les modifications qu’observe le nouveau système en vue d’améliorer la satisfaction du client. « Le nouveau scénario supprime les estimations et retient que les relevés se feront une fois tous les deux mois. La consommation réelle  de ces deux mois est simplement divisée en deux pour être facturée chaque mois. Les deux factures auront des dates de limites de paiement différentes pour tenir compte du pouvoir d’achat des consommateurs. Les tranches sociales sont maintenues et le consommateur retrouve ses habitudes de consommation à partir de la lecture du compteur », a-t-il détaillé.

Le nouveau mécanisme est appliqué dans 26 centres sur les 58 du fait que  tous les centres n’ont pas la même taille que l’ONEA dispose sur le territoire national.  Assurant que le nouveau système n’augmente pas le type tarifaire, Alassoun Sori a rappelé que  la  tarification qui date de 2014 est toujours en vigueur. « Il y a des  augmentations au niveau de la deuxième et la 3e tranche mais la tranche sociale n’a pas été touchée. Le nouveau mécanisme de tarification ne touche pas le type tarifaire qui a été adopté par le gouvernement », a affirmé Alassoun Sori  de l’ONEA.

Le système bimestriel a ainsi permis de relever un certain nombre de problèmes au niveau de l’ONEA et au niveau de la clientèle, selon le PCA de l’ONEA. Au niveau de la clientèle, il s’agit des défectuosités du système de comptage dans certains domiciles, les fuites non gérées et les fraudes de tout genre.

Pour l’ONEA, ce système a mis à jour l’indélicatesse de certains agents qui alimentaient le système de facturations avec des données fictives pour diverses raisons et la fragilité du contrôle qualité interne du mécanisme de facturation.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *