Blessures de sportifs : Le ministère des sports au secours de deux athlètes

213 0

Blessés après des matchs en équipe nationale, les soins de sportifs burkinabè ont été pris en charge par le ministère des sports. Le vendredi 30 avril 2021, une délégation est allée suivre l’état d’évolution de leur santé.

Farouck Ouédraogo espère retrouver rapidement les plateaux de handball

En 2017, Farouk est sélectionné en équipe nationale de handball pour disputer le championnat du monde U20. C’était la première fois qu’une équipe du Burkina Faso participait à une compétition de ce niveau au handball. Pour cette première, Farouk nourrissait de grands espoirs. Mais dès le premier match contre la Tunisie, le jeune homme subit un choc au genou. L’IRM va révéler une rupture partielle du ligament intérieur croisé. Une intervention chirurgicale était nécessaire.

Mais, c’est quatre ans après que Farkou va subir cette intervention dans un hôpital à Ouagadougou. Tous les frais sont pris en charge par le ministère des sports et des loisirs. Le secrétaire général du ministère des sports et des loisirs (MSL) Hermann Yabré explique le retard. « Il a suivi des traitements. En son temps, on a pensé que les traitements allaient permettre sa guérison totale. Il a suivi un long traitement. Mais, on s’est rendu compte que cela perdurait, que l’intervention était nécessaire et on a pu l’opérer avec succès », témoigne-t-il.

De l’espoir pour les blessés

Toujours sur son lit d’hôpital, Farouk Ouédraogo pousse un ouf de soulagement après cette intervention. « Aujourd’hui, tout va bien. L’intervention a été prise en charge par le ministère des sports », se réjouit le jeune homme. Il se dit réconforté par le passage du ministère des sports pour s’enquérir de son état de santé. « Cela nous motive encore à donner plus de ténacité dans les prochaines compétitions si on arrive à être sélectionné », affirme Farouk d’un air plein d’espoir.

Hamza Derra est lui interné depuis trois jours après une blessure similaire à celui de Farouk mais son cas est encore plus grave. Lui également s’est blessé lors d’un match avec les Etalons U20 en football. « C’était lors d’un match amical contre le Tenakourou pour les préparations de la CAN. Je suis entré en deuxième période. J’ai mal réceptionné le ballon et j’ai eu cette blessure, des ligaments croisés », raconte le jeune footballeur.

« Dans un mois ou deux, ils peuvent retrouver les terrains »

Mais, il aura fallu atteindre six mois pour qu’il soit pris en charge par le ministère des sports et des loisirs (MSL) sans aucun soutien. « J’étais à la maison, je ne faisais rien. J’étais assis tout seul. Le médecin m’a appelé le lundi passé et nous sommes venus faire l’intervention », explique-t-il. Hamza se dit heureux d’avoir bénéficié de cette prise en charge par le MSL.

Ibrahim Séré, médecin du sport suit la prise en charge et l’évolution des soins de ces sportifs. Il se veut confiant : « Je puis vous assurer que tout s’est passé. Dans un mois ou deux, ils peuvent retrouver les terrains. Après l’opération, il est prévu des séances de réanimation avec des kinés et cela se passera au niveau du centre médico-sportif. Après ces séances, nous allons passer à la « re-athlétisation (sic). Cela veut dire qu’il y aura des préparateurs physiques qui seront à leur côté pour qu’ils puissent retrouver les terrains », explique Ibrahim Séré.

Hermann Yabré promet que tous les sportifs burkinabè blessés en défendant les couleurs du Burkina Faso seront pris en charge.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *