Fête du travail : L’UAS remet en cause la gestion du dialogue social par le gouvernement

224 0

Les Centrales syndicales du Burkina Faso et les syndicats autonomes regroupés au sein de l’Union d’Action Syndicale (UAS) ont commémoré la journée internationale du travail ce samedi 1er mai 2021 à Ouagadougou.  Cette commémoration a été marquée par une marche, une remise du cahier de doléances des syndicats au Gouvernement, suivies d’un meeting à la Bourse du Travail.

Le Burkina Faso a commémoré la journée internationale du travail, ce samedi 1er mai 2021. A  cette occasion, l’Union d’Action Syndicale (UAS) a tenu sa traditionnelle célébration à travers notamment une marche-meeting.

L’UAS, par la voix d’Ernest Ouédraogo, président du mois de la centrale syndicale, a affirmé  que le « gouvernement a mis à mal tout le processus de dialogue social ». A cet effet, l’UAS a procédé à une marche jusqu’aux locaux du ministère de la fonction publique pour présenter leur plateforme revendicative.

« Il faut que cela cesse. Le gouvernement a remis régulièrement en cause les acquis engrangés par la lutte syndicale. Il a multiplié des actes qui violent les principes de dialogue social, il a procédé à des augmentations des prix des produits de première nécessité. L’eau devient rare », a-t-il déploré.

La journée s’est achevée par un meeting

De  ces 29 revendications présentées,  il y a, entre autres, la mise en œuvre d’un cadre de dialogue social, le respect des engagements du gouvernement en faveur des syndicats, la facilitation d’octroi de prêts aux retraités avec un taux d’intérêt  de moins de 2%,  la baisse des prix des hydrocarbures, le retour à l’ancien système de tarification de l’ONEA, la prise de décision pour le retour des déplacés, l’exécution des décisions de justice, la relecture des lois du foncier, le contrôle effectif des prix des produits de première nécessité, etc.

Le ministre en charge de la fonction publique, Pr Séni Ouédraogo, a réceptionné ladite plateforme. A cet égard, il a, tout en souhaitant bonne fête de travail aux syndicats respectifs, assuré de la part du gouvernement, que tous les moyens seront mis en œuvre pour satisfaire les différents points énumérés dans la plateforme revendicative présentée.

« Comme vous avez remarqué, je suis en présence du représentant de la primature. Donc avec ces copies, je puis vous rassurer qu’il sera transmis au Premier ministre dès ce soir », a-t-il dit.

La journée s’est achevée par un meeting qui a regroupé les travailleurs du public, du privé, du parapublic et de l’informel du Burkina Faso. Elle en est à sa 135ème  édition. Cependant, elle n’a pas pu se tenir l’année dernière à cause de la situation sanitaire due au Covid-19.

Abdoul Gani BARRY (stagiaire) 

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *