Déplacés internes au Burkina Faso : Les récentes attaques gonflent les chiffres

353 0

Le ministre en charge de la communication, Ousséni Tamboura a fait le compte rendu du conseil des ministres de ce mercredi 5 mai 2021. Les grands axes abordés sont entre autres le rapport du Programme des infrastructures socio-économiques (PRISE) et la question des déplacés internes.

Sur la situation des déplacés internes, Ousséni Tamboura a indiqué que la ministre en charge de l’action humanitaire a fait le point. Avec les récentes attaques, certaines localités ont connu des mouvements de populations. Ainsi, on a respectivement, 10 225, 3 252 et 447 pour le Nord, le Sahel et l’Est. «Parmi ces personnes, il y a autant d’hommes, de femmes que d’enfants. Ce sont essentiellement des ménages qui sont concernés par ce déplacement », a expliqué le ministre de la communication.

Il a aussi souligné que des mesures d’urgences ont été prises et ont consisté  à accueillir et loger les déplacés, et assurer les appuis alimentaires et matériels. « Il y a lieu de noter que certaines localités n’ont pas pu être ravitaillées pour raison de sécurité. Il est donc envisagé des acheminements par voies aériennes », a lancé Ousséni Tamboura.

Infrastructures

Selon le rapport 2020 du Programme des infrastructures socio-économiques (PRISE), fait ressortir 42 complexes scolaires construits en 2020 sur un objectif de 42. En matière de santé, le même rapport indique la réalisation de 23 Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS). Cependant, les objectifs pour l’année 2020 étaient de 25. Du côté de l’accès à l’eau en milieu rural, le PRISE note la réalisation de 6 forages sur un objectif de 97.

Sur le développement routier, le ministre de la communication a indiqué que « le conseil a été particulièrement ravi de constater que le programme a pu réaliser 17 radiers et 13 dalots » C’est donc un taux d’exécution de plus de 95% qui a été donné au programme dans ledit rapport. Le coût global de ces réalisations s’élève à environ 11 milliards de Francs CFA et s’est exécuté sur le budget national. Pour l’année 2021, l’enveloppe du PRISE est d’environ 6 milliards de F CFA.

Pour le compte du ministère en charge de l’eau, Ousséni Tamboura a indiqué que le conseil des ministres a adopté un rapport relatif à un appel d’offres accéléré. Ladite offre vise à construire 48 000 latrines familiales dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades, des Haut Bassins et du Sud-Ouest.

Ces réalisations entrent dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’approvisionnement en eau et en assainissement et s’élèvent à environ 9 milliards de F CFA. « Le conseil des ministres a autorisé l’attribution des marchés à 55 entreprises », a souligné le ministre de la communication.

Basile SAMA

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *