« Benkadi », un consortium d’osc pour la résilience des populations au changement climatique

359 0

Parti du  principe que « Renforcer la société civile contribue à une société ouverte et renforce la démocratie et la primauté des droits », le gouvernement Néerlandais réunit un consortium d’ONG de quatre (4) pays d’Afrique de l’Ouest dont l’objectif est d’améliorer l’efficacité des politiques publiques sur les changements climatiques à travers le programme « Benkadi » qui signifie « Travailler ensemble dans la même direction » en langue Bambara. Dans le cadre du démarrage des activités du programme dans les quatre pays du consortium, le Secrétariat Permanent des ONG (SPONG), qui assure la coordination régionale du Programme, a procédé au lancement officiel  ce jeudi 6 mai 2021 à Ouagadougou en présence des délégations des autres pays.

Le Secrétaire Permanent des ONG (SPONG) au Burkina Faso, la plateforme des Acteurs de la Société Civile (PASCIB), du Bénin, la Convention de la Société civile Ivoirienne (CSCI) en Côte d’Ivoire et le Secrétariat de Concertation des ONG Nationales (SECO-ONG) au Mali, en partenariat avec l’ONG néerlandais « WoorD en Daad » sont les structures retenues par le ministère Néerlandais pour la mise en œuvre du programme « Benkadi » dans leurs pays respectifs.

« Benkadi » part du constat que ces quatre pays du Sud sont communément affectés par les effets des changements climatiques avec des conséquences comme l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, le faible accès à l’énergie, les conflits sociaux et les migrations de populations liées à la raréfaction ou la dégradation des ressources naturelles, l’augmentation de la charge de travail des femmes. Elle se veut comme une participation citoyenne à la réponse climatique.

Le projet « Benkadi » viendra donc renforcer les défis liés au changement climatique et atténuer la souffrance des populations de ces zones qui subissent ces méfaits. C’est un programme axé sur le plaidoyer et travaille sur les politiques publiques pour améliorer la gouvernance en matière de changements climatiques.

Photo de famille

Les plateformes membres du consortium bien qu’intervenant dans des thématiques spécifiques à chaque pays, sont mobilisées conjointement autour de l’ambition de contribuer à une société civile forte qui travaille à atténuer les effets du changement climatique.

Au Bénin, l’accent sera mis sur l’adaptation de l’agriculture, des ressources en eau, la lutte contre la déforestation. Au Burkina Faso, il y aura un regard sur  la gouvernance inclusive des politiques et programmes, y compris l’exploitation artisanale des mines. En Côte d’Ivoire, l’accent sera mis sur les régions côtières et les aires protégées et au Mali, sur la gestion durable des terres.

Mise en œuvre sur une durée de 5 ans, avec une allocation budgétaire de plus de 21 millions d’euros soit 14 milliards de FCFA, le programme touche 30 régions et 67 communes des pays concernés avec pour cibles, les personnes vulnérables, les femmes et les jeunes, les personnes vivant avec un handicap, les minorités, entre autres.

Pour ce qui concerne le Burkina Faso, sept (7) régions sont concernées, le Sahel, le Centre-Nord, le Centre-Est, le Nord, le Plateau Central, les Cascades et le Centre-Ouest.

Le ministre de l’environnement, Siméon Sawadogo, qui a présidé la cérémonie, se réjouit pour cette synergie d’action entre les gouvernements et les acteurs de la société civile qu’offre le programme « Benkadi ». «Cette complémentarité contribuera sans doute à la mise en œuvre des engagements du pays contenus dans le document de Contribution Déterminé au Niveau National (CDN) en matière d’atténuation  et d’adaptation aux changements climatiques», dit-il.

Pour la présidente d’administration du SPONG Lead du Consortium « Benkadi », c’est une opportunité pour elles (sociétés civiles) d’être à la hauteur de la qualité de leur participation.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *