Littérature au Burkina Faso : Bèkouoné Kountiala Jean de Dieu Somé dédicace son premier roman

369 0

Bèkouoné Kountiala, Jean de Dieu Somé a ce samedi 8 mai 2021 procédé à la sortie deson premier roman, intitulé “Du monde rural au monde métropolitain : parcours exceptionnel d’un orphelin d’Afrique”.

“Du monde rural au monde métropolitain : parcours exceptionnel d’un orphelin d’Afrique” est une œuvre autobiographique de 111 pages dont la dédicace est intervenue ce samedi 8 mai 2021 à Ouagadougou. D’après l’auteur, ce roman a pour objectif de documenter le processus d’évolution des grands hommes et d’un côté amener les gens à limiter les convoitises vides.

À l’entendre, le monde est marqué aujourd’hui par une complicité inquiétante entre la vie et la mort, d’un monde sélectif où la réussite amène les gens à se créer un profil. Et en le faisant, ils cachent le processus de leur succès, ainsi l’auteur se veut comme un éclaireur pour inspirer les jeunes.

Dans son œuvre, Jean de Dieu Somé relate certaines situations et expériences pour amener le lecteur à faire une rétrospection sur son parcours pour une orientation de son futur, et celui de ses descendants. C’est un ouvrage qui incite le lecteur à mener un combat constant contre ses propres points faibles. La principale leçon est de savoir que chaque personne a une série de dons souvent sous-estimés qu’il  est appelé à mettre en évidence pour elle-même et sa descendance.

Aussi, Bèkouonè Kountiala Jean de Dieu a renchéri que son livre met en valeur, les expériences traversées par certains hommes pour qu’ils deviennent ce qu’ils sont aujourd’hui. Pour lui, il faut aussi abandonner les convoitises.

« L’important pour moi, c’est de documenter le processus. Nous traversons des expériences chaque jour qui en réalité contribuent au succès peut-être d’aujourd’hui ou demain et donc si on ne documente pas les forces qui nous permettent de traverser certaines situations pour atteindre aux réalisations que les gens voient au dehors, on risque peut-être de cacher le plus important qui est le processus mené. Je me suis dit tout simplement, je me donne en exercice à tous les jeunes, aux parents, et cet exercice est de dire à la jeunesse qu’on n’est riche parce qu’on a fait telle et telle chose de par le passé pour y arriver. Et que ceux qui veulent être à notre niveau qu’ils puissent savoir par où commencer. C’était aussi de contribuer d’une manière ou d’une autre à amener les gens à limiter les convoitises », a-t-il laissé entendre.

Pour la marraine de l’évènement, Dr Marie-Thérèse Somé, directrice générale du FONER a confié qu’elle a trouvé les valeurs qu’elle enseigne dans ce livre.

Dr Thérèse Somé

« Ce qu’il a écrit m’a interpellée parce que j’enseigne ces valeurs qu’il a dans ce livre. Beaucoup sont nés en ville et ne connaissent plus le sens de ces noms traditionnels. Ce livre nous enseigne à connaître ses racines, leur donner une force pour continuer à grandir. Voilà pourquoi j’apprécie autant l’ouvrage , a-t-elle indiqué.

Le livre se vend à 3000 FCFA chez Harmattan Burkina et autres points. La jeunesse est la cible privilégiée de l’auteur.

Joel THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *