Burkina Faso : L’ONI s’ouvre à Dédougou pour près de deux millions de personnes

359 0

L’Office National de l’Identification (ONI) s’est installé  à Dédougou, dans la Boucle du Mouhoun, pour se rapprocher de la population.  L’ouverture officielle de l’Antenne Régionale   a eu lieu ce samedi 8 mai 2021, à Dédougou.

Dans le but de mettre fin aux nombreux désagréments et  aux souffrances    que les populations endurent pour l’obtention de la Carte Nationale d’Identité Burkinabè (CNIB), le ministère de la sécurité a nourri l’ambition de déconcentrer les services de l’Office National de l’Identification (ONI) dans les différentes régions du Burkina. Ainsi, après l’Antenne Régionale du Centre-Nord,  c’est au tour de la Boucle du Mouhoun d’accueillir les services de l’ONI.

Le ministre de la sécurité Ousséni Compaoré (ciseaux) a coupé le ruban marquant l’ouverture officielle de l’Antenne

Avec l’ouverture de cette Antenne, ce sont près de deux millions de personnes  qui sont soulagées. En effet, les populations se faisaient établir des CNIB au centre de production de Bobo-Dioulasso qui couvrait les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Sud-Ouest, selon Aristide Béré, Directeur Général de l’ONI.

« L’antenne de Bobo ployait sous le coût des demandes. C’est pourquoi dans la logique de décongestionner le processus du système production  et de délivrer avec beaucoup plus de civilité la carte nationale d’identité aux citoyens, nous avons procédé à l’ouverture ce matin  de cette antenne qui constitue en fait un grand pas dans le processus de déconcentration mais aussi dans le processus dynamique de délivrance  avec diligence la carte nationale d’identité », a-t-il affirmé.

Il a également informé que 10 512 35 personnes n’arrivent pas justifier de leur identité au Burkina alors que 14 489 769 ont seulement une pièce d’identité. Toute chose qu’il justifie par le fait que les individus eux-mêmes manquent  de documents de base et l’inaccessibilité de   l’institution.

Aristide Béré, DG de l’ONI a affirmé que l’un des critères de l’ouverture de l’Antenne Région de la Boucle du Mouhoun, est le nombre sa population.

« Tu peux avoir l’acte de naissance. Tu peux avoir les 2500 mais, malgré tout, l’éloignement fait que tu ne peux pas par exemple quitter Nouna ou bien Gorgadji pour venir jusqu’à Ouagadougou pour faire ta pièce d’identité. Il y a des éléments subjectifs liés à l’individu mais aussi des raisons objectives que nous reconnaissons et auxquelles nous travaillons à réduire », a-t-il déclaré en soulignant que cette déconcentration de son institution vise à satisfaire un droit fondamental qui est de vivre tout simplement.

Le ministre de la sécurité, Ousseni Compaoré, a  quant à lui précisé que l’ouverture de cette antenne créera des emplois car ce sont les fils et filles de la région qui seront employés en son sein. Il a par ailleurs rassuré que les personnes démunies ne sont pas oubliées. « Pour l’instant nous n’avons pas prévu d’opérations pour les personnes démunies. La raison est très simple. Le processus pour obtenir la carte d’identité est un peu compliqué mais nous n’excluons pas ce genre d’action », a-t-il justifié.

Le ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré a expliqué en détails le processus d’établissement d’une CNIB, c’est-à-dire de l’enregistrement du demandeur jusqu’à la délivrance de la CNIB.

La distance Dédougou-Bobo-Dioulasso en vue d’établir une CNIB constitue désormais un passé pour la population de Dédougou. Ibrahim Thiery Sourabié, en service à Dédougou, a apprécié l’inauguration de cette antenne. « J’avais besoin d’une CNIB, il a fallu que je me déplace jusqu’à Bobo pour me faire délivrer. J’ai perdu en temps parce qu’il a fallu que je prenne une autorisation d’absence pour me rendre à Bobo et me faire établir une CNIB », s’est-il exprimé.

L’Antenne Régionale de l’ONI de la Boucle du Mouhoun a une capacité de production de 1000 cartes par jour. Elle a reçu plus de 5000 demandes et les responsables ambitionnent atteindre une production journalière de 2000 cartes afin de satisfaire les demandeurs. Elle est animée par une première vague de 25 agents et encadrée par  le Lieutenant de Police Oumarou Sawadogo. La prochaine Antenne Régionale de l’ONI sera inaugurée à Gaoua,  selon les premiers responsables.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *