Coopération militaire : Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire accordent leurs violons

404 0

Dans le cadre de la collaboration entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, le ministre de la défense ivoirien, Téné Birahima Ouattara, a effectué une visite au « Pays des Hommes intègres ». Une visite en vue de renforcer les liens d’amitié qui existent entre les deux pays et revisiter les partenariats dans le domaine de la sécurité.

A l’instar du Burkina Faso, la Côte d’Ivoire fait également face au phénomène de l’insécurité surtout dans la partie Nord de son territoire. Afin d’accorder les actions pour aller dans le même sens, le ministre ivoirien de la défense, Téné Birahima Ouattara effectue un séjour au « Pays des Hommes intègres ». Selon son homologue burkinabè, Shériff Sy, la visite du ministre d’État ivoirien s’inscrit dans un cadre bien précis.

«Comme vous le savez, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire sont deux pays au même destin. Ce sont deux pays qui travaillent continuellement ensemble. Dans le domaine de la défense nationale, nous collaborons parfaitement et nous avons eu à mener un certain nombre d’opérations de   sécurisation de nos frontières », a indiqué le ministre burkinabè. Pour lui, Téné Birahima Ouattara est « chez lui » au « Pays des Hommes intègres ».

 Aussi bien le Burkina que la Cote d’Ivoire sont tous confrontés à des défis sécuritaires »

Nommé ministre en charge de la défense de la Côte d’Ivoire depuis le décès de Hamed Bakayoko, Téné Birahima Ouattara a entrepris une tournée sous régionale afin de discuter des questions sécuritaires. L’étape du Burkina Faso constitue ainsi le premier pas du ministre ivoirien dans le cadre de cette tournée. Pour Sheriff Sy, cela témoigne de « l’imbrication de nos territoires ». Il estime également que c’est nécessaire pour les deux pays de se protéger mutuellement. Une occasion alors de revisiter les partenariats qui existent dans le domaine de la défense.

Pour le camp ivoirien, la visite au Burkina montre que les deux pays forment « une communauté de destin ». « Nul n’ignore l’excellence des relations qu’entretiennent ces deux pays. Aussi bien le Burkina que la Côte d’Ivoire sont tous confrontés à des défis sécuritaires », a lancé Téné Birahima Ouattara. Pour lui, le principal défi pour les deux nations est le terrorisme. C’est donc l’envie d’harmoniser les forces dans la lutte qui a conduit le ministre ivoirien en terre burkinabè.

Revenant sur les dernières attaques au Nord de la Côte d’Ivoire, le ministre ivoirien a estimé que les aspects liés à l’affaire relèvent du « secret défense ». Cependant, il a souligné qu’un certain nombre d’actions ont été planifiées pour « essayer de contrer cette montée du terrorisme ». Cette question a été aussi abordée lors des échanges avec le ministre de la défense du Burkina Faso de l’avis de Téné Biharima Ouattara.

Basile SAMA, Déborah  DARGA (stagiaire)

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *