Vaccination au Burkina Faso : Bientôt le pays se dotera de deux sites d’essais cliniques

225 0

Dans le cadre du projet Path-Covid19, les hommes et femmes des médias ont bénéficié d’une session d’information et de formation sur les questions liées aux essais cliniques et aux vaccins contre la pandémie de Covid-19 ce lundi 10 mai 2021 à Ouagadougou.

Le 9 mars 2020, le Burkina Faso enregistrait ses premiers cas de Covid-19. À ce jour, le pays compte plus de 13 379 cas et 162 décès, selon les chiffres donnés par le coordonnateur sectoriel de la riposte, Brice Bicaba. Ce dernier note une diminution de nouveaux cas et confie que le pays travaille pour la réouverture des frontières terrestres dans les jours qui viennent.

À l’instar des autres pays africains, le Burkina Faso se prépare à vacciner sa population contre cette maladie. Il faut souligner que le niveau élevé de personnes vaccinées et immunisées permettrait de briser la chaîne de transmission du virus afin de faciliter le retour des civilités et des activités socio-économiques mises à mal. Plus de 604 032 357 doses de vaccins ont été adminstrées dans le monde à la date du 5 avril 2021, selon l’OMS.

Suite à la flambée des informations diffusées sur les réseaux sociaux, le projet Path-Covid19 a organisé une session d’information et de formation au profit des journalistes pour obtenir l’engagement des médias de lutter contre les  mauvaises informations spéculées à travers les réseaux sociaux qui poussent ainsi les populations à s’abstenir sur la vaccination.

Selon les responsables du projet, à l’étape actuelle, aucun vaccin anti-Covid n’est en essai au Burkina Faso. La mission du projet Path-Covid19 consiste pour le moment à mettre en place deux sites d’essais cliniques dans le pays, qui seront installés respectivement à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

L’hésitation à la vaccination

Ousséni Tamboura, ministre en charge de la communication

Le ministre de la communication, Ousséni Tamboura, a dans son mot de circonstance laissé entendre que la plupart des épidémies auxquelles le monde a été confronté trouve leur remède dans la vaccination.

Nous sommes convaincus par le fait que dans certains pays où la vaccination a bien avancé,  les statistiques ont été progressivement inversées“, a-t-il affirmé.

Selon Ousséni Tamboura, les hésitations sur la vaccination mettent à risque non seulement la santé individuelle de celui ou celle qui refuse de se faire vacciner,  mais aussi celle de toute la communauté contre la maladie “évitable par la vaccination”.

Photo de famille des participants avec le ministre en charge de la communication

Le ministre salue la présente session qui, selon ses dires permettra que la bonne information trouve le bon relais. 

“Aidez-nous à contrôler cette infodémie”

Vous êtes les derniers remparts et gardiens de l’information, aidez-nous à contrôler et à limiter cette “infodémie”, ( faisant référence à une sorte de mauvaise information sur la pandémie et le vaccin). Toutefois, cela est possible que si vous avez, vous-mêmes la bonne information à travers des sources avec des scientifiques qui vous permettent de traiter aisément à la lumière de la science, vos indifférents émissions et articles de presse“, a renchéri Ousséni Tamboura.

Pr Halidou Tinto, chef du projet Path-Covid19, a précisé que cette session n’est pas spécialement orientée dans le cadre de l’introduction du vaccin contre le Covid-19 au Burkina mais d’outiller les hommes et femmes des médias sur l’approche de communication.

Pr Halidou Tinto

Et la façon dont ils doivent communiquer avec les populations par rapport aux essais cliniques d’abord et justement à ces vaccins contre le Covid-19. Il s’agit pour nous de présenter aux hommes de médias l’initiative que nous avons entreprise depuis un certain nombre de semaines avec nos partenaires aux USA pour mettre en place au Burkina Faso deux sites d’essais cliniques à Ouagadougou ainsi qu’à Bobo-Dioulasso“, a-t-il précisé.

Le projet Path-Covid19 vise à renforcer la capacité des professionnels des médias afin de leur faciliter la tâche pour la réalisation de leurs émissions et articles de presse dans le but de lutter contre les fakes news qui font le tour des réseaux à propos des vaccins anti-Covid. 

Willy SAGBE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *