Burkina Faso : 145 unités de matériels agricoles pour les producteurs

431 0

Mécaniser l’agriculture burkinabè en se dotant des moyens privilégiés pour le développement agro-industriel, telle la vision qui a justifié le lot de matériel offert par le ministère de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles et de la mécanisation aux producteurs agricoles, ce mardi 11 mai 2021 à Ouagadougou.

Etant un des secteurs économiques majeurs du pays, l’agriculture burkinabè est confrontée à de multiples facteurs qui limitent son épanouissement. Face à cette limitation, Salifou Ouédraogo, le ministre en charge du département, veut une modernisation complète de son secteur. C’est dans ce but qu’il a remis du matériel à prix subventionnés de 65%  aux  sociétés coopératives d’utilisation et aux producteurs individuels, afin de faciliter les opérations de production, de post récolte et de transformation des produits agricoles.

Une partie du matériel remis au producteurs

D’un coût global de trois cent soixante-onze millions cinq cent quatre-vingt-dix-neuf mille sept cent (371 599 700) francs CFA, ce sont 145 unités de matériels agricoles motorisés qui ont été remis. Le don est composé de 88 motoculteurs, de 04 mini-tracteurs, 20 despatheuses-égreneuses, 08 batteuses polyvalentes, 03 épierreurs multifonctionnels, 25 désherbeuses faucheuses, 05 broyeurs polyvalents. A ce lot s’ajoutent 170 engins offerts aux membres du réseau d’appui conseil agricole.

A entendre Salifou Ouédraogo, ministre de l’agriculture  des aménagements hydro-agricole et de la mécanisation, ce don va permettre aux producteurs de pouvoir prendre en main l’exploitation au niveau de leur champ, de pouvoir mieux exploiter les bas-fonds agricoles et après l’exploitation, de pouvoir récolter, transformer, et de stocker les productions agricoles.

Le ministre de l’agriculture Salifou Ouédraogo  remettant la clé d’un engin du lot de matériel

 « Ces 145 unités de motorisations mises à la disposition des producteurs vont leur permettre d’accroitre davantage la production, de faciliter le travail des producteurs et nous avons eu la chance  avec l’UEMOA de pouvoir avoir 170 motocyclettes. Ces motocyclettes vont rentrer également dans le cadre de l’initiative du président (du Faso) qui est de produire un million de tonnes de riz et vont permettre à tous les agents bas-fonds de pouvoir se mettre à la tâche et faire en sorte que les objectifs visés dans ce cadre soient atteints», a-t-il laissé entendre.

Selon Paré Yaya, le représentant des producteurs, ce don va galvaniser davantage les producteurs à multiplier les efforts pour l’atteinte des objectifs.

« Ces matériels vont contribuer au développement de notre secteur agricole, notamment dans les bas-fonds, dans les champs céréaliers. Aussi d’améliorer notre agriculture. Avec l’engagement, ces subventions vont motiver les producteurs de multiplier leurs efforts  pour vraiment atteindre les objectifs de notre gouvernement. Cet appui  est capital pour nous et va nous permettre de nourrir notre peuple à sa faim, parce que quand on a des engins, ça amène l’agriculteur à  agrandir sa superficie et à avoir plus de rendement», a-t-il indiqué.

Le ministre a souhaité  que ces efforts soient intensifiés afin de répondre aux besoins des populations.          

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *