Crise à l’Eglise baptiste de Bobo-Dioulasso : Les portes du temple fermées, des pasteurs en passe d’être révoqués

436 0

La crise qui sévit au sein la communauté des églises baptistes de la région des Hauts-Bassins a provoqué la fermeture de son église centrale de Bobo-Dioulasso le 8 mai 2021. Une manifestation organisée par sa jeunesse et la destitution controversée du pasteur Denis Dakuyo sont  sur le point de conduire à la révocation de plusieurs pasteurs.

L’église baptiste de la région des Hauts-Bassins ne vit pas ses heures de gloire. Le dimanche 9 mai 2021, elle a vu ses portes fermées par son responsable régional, le Pasteur Dénis Dakuyo dans le souci de « prévenir d’éventuels affrontements » entre les fidèles désormais répartis en clans.

Une procédure pas biblique

Se référant à la manifestation des jeunes, de surcroit médiatisée le samedi 8 mai 2021 devant « la maison de Dieu », le Pasteur Denis Dakuyo, regrette « une procédure qui n’est pas biblique. Un copier-coller que nous n’avions jamais vu auparavant ». Contrairement à l’accusation de licenciement des anciens membres du personnels de la clinique brandie par les manifestants, le pasteur évoque l’application d’une décision de justice permettant « l’évacuation » des troubleurs qui ont interjeté appel.

Incantations avec des produits noirs, un païen

Quant à l’augmentation des frais liés aux offres de soins à la clinique dentaire appartenant à la communauté religieuse (2000 francs CFA pour les consultations et 4000 francs pour les opérations d’extraction dentaire) jugés chers par les manifestants, Denis Dakuyo évoque une reforme devant améliorer la qualité des soins.

Loin d’être un problème de collaboration avec ses collègues, le nouveau gestionnaire, selon le pasteur, est plutôt combattu pour sa diversité religieuse : « Dès le départ, ils ont trouvé qu’il est un païen ». Il en veut pour preuve, la lettre du personnel permanent demandant le départ du gestionnaire pour diverses raisons, notamment sa foi. « Nous avions demandé s’il était un chrétien, il nous a répondu que même s’il est un bouddhiste… Il fait des incantations avec des produits noirs dans son bureau », lit-on dans ladite lettre. Ce qui pour le pasteur Denis Dakuyo constitue une intolérance qu’il n’entend pas cautionner.

L’excommunication n’empêche pas le salut divin

En mai 2021, trois fidèles qui ont été excommuniés des églises baptistes. Selon le pasteur Denis Dakuyo, cela veut dire seulement que ces derniers ne sont plus membres de la communauté. Toutefois, « ça n’empêche pas le salut divin », rassure-t-il. « Ils peuvent aller vivre leur foi dans toute autre église qui n’est pas baptiste, précise-t-il. Seulement, une telle mutation implique qu’ils ne retrouveront pas forcement les postes et les responsabilités qui leur étaient confiés ici ».

Cependant, poursuit-il, ce n’est pas de gaité de cœur pour l’église qui prône le pardon et prévoit même des possibilités de réintégration en pareille circonstance : « Si la personne s’humilie, se repent et demande pardon, l’église peut accepter son retour ». Malheureusement, le pasteur Denis Dakuyo constate plutôt un entêtement de leur part.

Des pasteurs seront destitués

Le Président du Bureau National des églises évangéliques baptistes du Burkina Badiou Nebie s’attriste lui aussi du comportement de ces fidèles qui ont lavé le linge sale de l’église dans les médias. Pour servir de leçons, il va bientôt procéder à la révocation des pasteurs qui se sont illustrés négativement dans cette crise. Ces derniers « en toute illégalité » avaient destitué le Pasteur Denis Dakuyo pour le remplacer par le Pasteur Epiphane Poda. Pourtant, « ces mêmes personnes m’avaient adressé une lettre à la date du 15 décembre 2020 pour ‘pour suspendre leur collaboration avec le bureau national des églises évangéliques baptistes du Burkina Faso’ », confie le président.

Les problèmes de la clinique ne doivent pas affecter l’église

Selon le pasteur Ernet Ouattara, ces jeunes ont manifesté parce que les problèmes de la clinique ont interféré dans la vie de l’église

Contrairement aux témoignages de leur président national, le pasteur de l’église baptiste du secteur 21 de Bobo Ernest Ouattara, par ailleurs responsable de la jeunesse des églises baptiste des Hauts-Bassins, clame la légalité de la procédure de destitution.

« Denis Dakuyo a été destitué par une quarantaine de membres et de responsables d’églises conformément aux textes », dit-il.

Aussi, il affirme que les manifestants (la jeunesse régionale des églises baptistes) qui ont apparu dans les médias sont bien différents de ceux (l’Association de l’église baptiste de Bobo) ayant acté leur séparation d’avec l’église mère.

Contrairement aux derniers qui veulent voir clair dans la gestion de la clinique dentaire, les premiers s’insurgent plutôt contre l’ingérence de ces problèmes sur la vie de l’église.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso



Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Le monde se dégrade de plus en plus … C’est triste de voir à quel point les pasteurs (pas tous) sont devenus menteurs, voleurs, orgueilleux, cupide … l’Intérêt commun laisse place à l’intérêt individuel.
    Des pasteurs qui convoquent leurs frères pasteurs à la justice feignant de ne pas les connaître … Où est donc passé la vérité, le pardon, la tolérance et l’humilité qu’ils prêchent dans les églises ??? Quel avenir pour les églises Baptiste du Burkina si les premiers responsables à savoir les membres du bureau de l’union des églises évangéliques Baptiste du Burkina agissent de la sorte ??? Ils ne se soucient même pas de l’essort des âmes mais sont prêt à toutes les bassesses pour arrivé à leur sordide fin. Si vous étiez autant investi pour l’évangélisation nous églises se porteraient bien mieux mais hélas. président Nébié rappelez-vous que vous avez été voter puis installer par ces mêmes pasteurs que vous combattez, avant vous il eu des présidents mais aucun n’a jeté l’opprobre sur le corps du Christ comme vous et tout votre staff. Pasteur Denis vous avez oublié votre passé, vous avez oublié et trahi ceux qui ont toujours été là pour vous … Et au nom de quoi ??? Puisse Dieu vous faire grâce et vous permettre de vous répandre pour avoir persécuté son peuple et Puisse Dieu faire triompher la vérité. Que ceux qui veulent avoir plus d’éclairage prennent contact avec l’association des églises évangéliques Baptiste de la région des Hauts-Bassins. Ceci est mon point de vue et n’engage que moi. Merci

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *