Journée internationale du vivre-ensemble en paix : Le Burkina Faso en parle

359 0

La 4e édition de la journée internationale du vivre-ensemble en paix a eu lieu ce 15 mai 2021 à Ouagadougou. Elle s’est tenue autour d’une conférence publique. Les échanges ont porté principalement sur les  notions de la parenté à plaisanterie, l’éducation des jeunes et la diversité ethnique, culturelle, religieuse.

La journée internationale du vivre-ensemble en paix (JIVEP) s’est tenue à Ouagadougou sous le thème « Dans la différence et la diversité, exprimons notre désir profond de vivre et de bâtir un Burkina Faso de paix, de solidarité et d’harmonie ». Dans un Burkina confronté  à une crise multidimensionnelle, il s’avère indispensable de reconstruire la paix et de promouvoir le vivre ensemble, selon le ministre en charge de la réconciliation nationale, Zéphirin Diabré.

Pour lui, la tenue de cette journée a pour objectif  d’inviter les différents acteurs de la promotion de la cohésion sociale à renouveler leur engagement afin de contribuer de manière significative à la culture du vivre ensemble en paix au Burkina Faso. Zéphirin Diabré a aussi affirmé que la commémoration de cette 4e édition était  inscrite dans son programme. Pour lui, «  le salut de chaque Burkinabè s’inscrit dans le paradigme de la différence dans l’union et non l’union dans la différence ».

Pour Metsi Makhétha, coordonnatrice résidente du système des Nations Unies au Burkina Faso, « le Burkina Faso dispose de ressources humaines et de capital socio-culturel pour transformer la situation actuelle du pays en une force de paix, de prospérité et de progrès ». Elle a également indiqué que  les Nations Unies vont apporter leur soutien au Burkina Faso dans la poursuite de cet objectif.

Pour cette journée tenue sous forme de conférence, il faut noter que trois conférenciers ont développé des thèmes en rapport avec l’objectif de la journée. Ils se sont appesantis sur comment faire de nos particularités un atout, comment renforcer le vivre ensemble à travers la parenté à plaisanterie et comment éduquer les jeunes à la promotion de la citoyenneté. Les trois communications ont suscité les réactions du public et engendré des discussions.

Il convient de rappeler que la résolution du 08 décembre 2017 adoptée par la 72e assemblée générale de l’organisation des Nations-Unies a proclamé le 16 mai comme étant la journée internationale du vivre ensemble en paix. Le Burkina Faso a ainsi souscrit pleinement à cette résolution qui souligne le rôle de l’Etat dans l’adoption d’approches holistiques et multidimensionnelles afin de s’assurer que les peuples vivent ensemble en paix et encourage les Etats membres à renouveler leur effort pour créer des conditions favorables pour une paix durable.

Sanata GANSAGNE (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *