Burkina Faso : Jazz à Ouaga rejoindra les camps des déplacés internes

411 0

Après le report de l’édition de 2020 du fait de la pandémie du coronavirus, le festival « Jazz à Ouaga » veut tenir ses promesses et même le contexte sécuritaire ne l’arrêtera pas. Il se tiendra du 28 mai au 5 juin 2021, et c’est sous le message « Jazz, paix et cohésion sociale », qu’il entend se déployer dans les zones à fort défi sécuritaire.

Les origines du Jazz s’inscrivent dans l’histoire des combats pour la dignité humaine, la démocratie et les droits civiques. Il a en effet donné son rythme et sa force aux luttes contre les discriminations et le racisme.

C’est la raison pour laquelle  les organisateurs du festival Jazz à Ouaga ont décidé de déployer cette édition dans les zones en proie à l’insécurité, aux conflits communautaires.

« Nous croyons dans le pouvoir du Jazz comme force de paix, de dialogue et de compréhension mutuelle », peut-on lire dans le dossier de presse.

Ils prévoient une caravane dénommée “caravane musicale de la Paix au Sahel/ le jazz redonne le sourire aux déplacés”.

Cette activité se veut un tremplin pour promouvoir le brassage et l’intégration entre les communautés et renforcer le climat de confiance pour une meilleure collaboration entre les populations de la région.

Des animations culturelles, des émissions radiophoniques, des sensibilisations, des visites aux autorités administratives, coutumières et religieuses sont les activités qui vont marquer la caravane.

La caravane va sillonner les camps des personnes déplacées internes (PDI) de Dori, Kaya, Kongoussi et Ouahigouya.

Outre ce volet, le festival reste fidèle à ses habitudes. 28 ans dans le paysage culturel, « Jazz à Ouaga » devenu évènement majeur a connu la participation d’artistes de renommée venus du monde.

Cette année encore, pendant 10 jours, des artistes, non des moindres se succéderont sur les différentes scènes du festival (l’institut français, le CENASA et la cour du Fespaco) pour des soirées riches en sonorités blues et jazz.

Le Trio Mike ABE, Dobet Gnahoré de la Côte d’Ivoire,  Bombino (Niger), Habib Koita (Mali), Florence Chitacumbi (Suisse), Afia Mala (Togo), Achille Ouattara, Bil Aka Kora, Rama Ngoni et bien d’autres du Burkina Faso sont attendus.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *