Spécial Olympics Burkina : Les déficients intellectuels célèbrent le sport

515 0

Pari réussi par Spécial Olympics Burkina Faso. Cette structure qui promeut le sport pour les déficients intellectuels a réuni près de 400 enfants pendant un mois. Ce fut une occasion pour ces jeunes de rivaliser de talents dans plusieurs disciplines sportives.

                 Près de 400 enfants ont pris part à cette 3e éditions des jeux virtuels

Malgré la pandémie de  Covid-19, Spécial Olympics Burkina a relevé le défi de l’organisation des deuxièmes jeux virtuels. L’organisation de ces jeux virtuels relevait également d’un défi personnel pour les athlètes qui est celui de lutter contre le Covid-19 par le sport.

Les premières compétitions ont débuté le 2 avril 2021 avec au programme des matchs de football, de basketball, de bocce (jeux de boules). Ces compétitions se sont disputées dans une dizaine de villes comme Boussé, Yako, Ouahigouya, Tenkodogo,  Pô, Manga, Nouna, Dédougou, Bobo-Dioulasso, Gaoua, Diebougou, entre autres.

Special Olympics Burkina compte 35 sous-programmes et tous ont pris part à ces jeux, selon le directeur sportif de SOB Moumouni Naon. Ce qui a permis de concerner une grande partie des déficients intellectuels à travers la participation aux compétitions dans leurs zones. « Ce sont les idéaux de ces  différentes compétitions et les performances qui sont centralisés au niveau de la direction sportive. Ce qui va permettre de faire le classement national de tous les athlètes qui y ont pris part », a fait savoir Moumouni Naon.

Une bonne contribution des encadreurs

Il s’est dit satisfait du déroulement des jeux virtuels et de l’adhésion des parents des athlètes. Moumouni Naon dit avoir constaté un progrès dans le rendement des athlètes. Il a salué cet engagement des encadreurs qui contribue à l’épanouissement des déficients intellectuels. Il a d’ailleurs rappelé que le but principal de ces jeux est de renforcer le système immunitaire des athlètes.

Moumouni Naon a salué la qualité des 2e jeux virtuels de Spécial Ol

Pour cela, une attention particulière est mise sur  les moyens de lutte contre le Covid-19 afin d’aider les athlètes et leurs parents à respecter les gestes barrières. Grâce à l’accompagnement de Light for the world et l’OCADES Burkina, SOB a organisé un don de vivres à certaines familles. Le rendez-vous est désormais pris pour la troisième édition.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *