Foncier au Burkina Faso : La SCOOPS/Habitat-Nonghin se présente

Les responsables de la Société Coopérative Simplifiée de l’Habitat de Nonghin (SCOOPS/Habitat-Nonghin) étaient face à la presse ce jeudi 20 mai 2021 à Ouagadougou. L’objectif pour eux était de présenter la société aux Hommes de médias et expliquer comment acquérir un logement à moindre coût au profit des membres.

Les membres de la Société Coopérative Simplifiée de l’Habitat de Nonghin (SCOOPS/Habitat-Nonghin) se sont rassemblés ce jeudi 20 mai 2021 face à la presse afin de mieux se faire connaitre.

La société a été reconnue officiellement en 2020 grâce à la volonté manifeste des habitants de Nonghin suite aux constats sur l’existence d’un déséquilibre dans la gestion du foncier et une précarité en matière de logement. Ayant un caractère socio-économique, elle a pour ambition de promouvoir l’habitat au Burkina Faso.

Elle œuvre à offrir à ses membres des parcelles à usage d’habitation et de logement à titre de location et de location-vente, de location simple, de résidence principale ou acquisition directe. Avec 20 membres au départ, elle compte aujourd’hui plus de 600 membres et dispose  déjà des sites négociés dans les Communes de Pabré, de Tanghin-Dassouri et Dalpelogo.

 « La société coopérative est très différente des sociétés immobilières »

Selon Harouna  Ouédraogo, président de la société coopérative simplifiée de l’habitat de Nonghin, la société se veut différente des autres, à travers le coût et les conditions d’adhésion.

« La société coopérative est très différente des sociétés immobilières. Ce sont des gens qui se sont rassemblés et leur objectif principal est de trouver de l’habitation. Les coûts des parcelles ou de nos logements que nous allons construire dépendront de la forme de négociation sur le site donné. Il n’y a pas de prix fixe comme chez certaines personnes où il faut des millions. La seule condition d’adhésion est de se munir de deux photos et d’une photocopie de la pièce d’identité pour devenir membre de la coopérative », a-t-il fait entendre.

La société ambitionne travailler à accompagner l’Etat dans la mise en œuvre du plan politique  de sécurisation foncière au Burkina Faso. Aussi, organisera-t-elle des séances de sensibilisation avec toutes les communautés en vue de prévenir tout conflit éventuel.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page