3e édition des débats énergétiques : L’Institut Supérieur de Génie Électrique s’offre la 1ère place

L’association des jeunes acteurs de l’énergie a organisé du 21 au 22 mai 2021,  la troisième édition du concours scientifique pour la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité à travers l’art et les débats oratoires. Pour cette 3ème édition des débats énergétiques,  c’est l’Institut Supérieur de Génie Électrique (ISGE) qui  s’est hissé à la 1ère marche du podium.

A l’image de l’Assemblée nationale, les débats énergétiques ont accueilli deux groupes parlementaires qui ont défendu par la force des mots le projet de loi portant sur l’urgence de l’exploitation des énergies solaires ou non. Il s’agit de la majorité représentée par l’ISGE et l’opposition incarnée par l’association Dewran Burkina. Les deux parties se sont défendues devant le jury sur le thème « l’exploitation de l’énergie solaire par le Burkina Faso n’est pas une course de vitesse ».

L’ISGE BF partage pleinement l’idée du thème tandis que Dewran Burkina est totalement opposée à cette vision. A l’issue des débats, c’est l’Institut Supérieur de Génie Électrique (ISGE) qui a été sacré champion des débats énergétiques édition 2021. Selon le président du jury, Miguel Rouamba, la notation des candidats s’est faite en fonction des critères tels que le niveau de langue, l’argumentation scientifique, le respect du timing, la courtoisie ainsi que la force de mobilisation sur les réseaux sociaux.

Pour lui, les deux parties se sont neutralisées sur le critère de la mobilisation sur les réseaux sociaux en remportant le même nombre de points. Il a aussi ajouté que pour cette 3e édition, « on a senti l’engagement des jeunes ».

Pour les prochaines éditions, le jury a tenu à faire des critiques pour améliorer la qualité des débats. Selon Jean Stéphane Nikiema, ingénieur de conception en technologie solaire appliquée et membre du jury, « il faut s’adapter aux situations imprévues au-delà de ce qui a été préparé ». Pour  sa part, le président du jury a souligné que les débatteurs doivent pouvoir faire comprendre aux experts du domaine mais également aux profanes les notions et le sujet abordés.

Il faut rappeler que le thème global de la 3e édition a été : « promouvoir les énergies renouvelables et l’efficacité énergétiques à travers l’art et les débats oratoires ». Il a mis en compétition des universités évoluant dans le domaine de l’énergie et des associations.  L’objectif de ce débat, c’est d’outiller les jeunes étudiants en technique d’expression dans le but de les rendre plus compétitifs sur le marché de l’emploi.

Pour cette 3ème édition, l’ISGE repart avec une enveloppe de 75 000 F CFA, un trophée, une attestation  de mérite et un bon de formation de 100 000 F CFA. L’association Dewran Burkina gagne une enveloppe de 50 000 F CFA, un trophée, une attestation  de mérite et un bon de formation de 100 000 F CFA. Le prix du meilleur orateur revient à Monique Salgié de l’association Dewran et celui de la meilleure oratrice à Millogo Cynthia de l’ISGE BF.

Sanata Gansagné (stagiaire)

Burkina24



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page