Tribune l « Dossier Salifou Nébié : Toujours le silence, 7ans après ! »

596 0

Ceci est une déclaration du Collectif Justice pour Salifou Nébié à l’occasion du 7e anniversaire de la disparition du Juge constitutionnel.

Dans la déclaration anniversaire datée du 24 mai 2020 publiée par le Collectif  « Justice pour Salifou Nébié », l’odieux assassinat de ce juge constitutionnel avait été qualifié de « cause oubliée parce que orpheline ». Force est de constater que le temps continue de s’égrener et rien absolument ne se passe dans le dossier.

Le juge instructeur Théophile Nana qui avait été commis à l’affaire a trouvé la mort dans des conditions non encore élucidées. Et depuis sa disparition, deux autres juges d’instruction ont hérité de l’affaire sans que le moindre son audible n’émerge de la justice. 

Aujourd’hui 24 mai 2021, cela fait sept (07) ans que les proches du juge Nébié et l’opinion publique attendent. Malheureusement à l’allure où vont les choses, il est à craindre que l’attente ne soit vaine.  Certes, le dossier Salifou Nébié n’est pas aussi emblématique que certains autres qui défraient la chronique parce que ces derniers pèsent lourdement par la force des choses sur la vie nationale.

Pour autant, le sort qui est réservé à ce haut magistrat n’honore ni notre justice ni nos gouvernants. Dans sa déclaration publiée le 28 mai 2020, le SAMAB interpellait le gouvernement «sur la nécessité absolue de mettre tous les moyens appropriés à la disposition, non seulement, du juge d’instruction chargé de ce dossier mais aussi de tous les collègues de l’instruction qui, par manque de moyens, subissent les critiques de l’opinion sur la lenteur des procédures ».

On est en droit de se demander si cet appel des collègues du juge Nébié a été entendu ? La vérité est que depuis cette interpellation, la situation du dossier n’a guère évolué et même que le juge du cabinet numéro 6 qui était en charge de l’affaire, las de faire du surplace est allé voir ailleurs. C’est le juge BAGUIAN Abdoul Kader qui vient d’hériter du dossier.

Ce n’est assurément pas de cette manière que le dossier aura des chances d’évoluer ! Si l’on voulait montrer que le dossier est de peu d’importance qu’on ne s’y prendrait pas autrement. Et pourtant, Salifou Nébié est un juge qui a marqué son temps. Il a dirigé avec perspicacité le tribunal populaire de la révolution dans l’affaire du trafic de l’or.

Il fut ambassadeur de son pays à Cuba avant de revenir pour être nommé conseiller à la présidence du Faso puis juge au Conseil constitutionnel. Ces services rendus à un tel niveau valaient au moins une meilleure considération de la nation. 

A l’occasion du 7ème anniversaire de son assassinat, le Collectif « Justice pour Salifou Nébié » réitère sa requête auprès de la chancellerie afin que des actes tangibles soient posés pour perpétuer la mémoire de ce grand juge. Il interpelle le président du Faso, à la suite du syndicat des magistrats pour la prise de toutes diligences en vue de l’avancée du dossier judiciaire.

Pour le Collectif Justice pour Salifou Nébié

Germain Bitiou NAMA

Boukaré Conombo

Issaka Nignan

Djibril Didigui de Luglu



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *