USSU-BF 2021 : L’Université Nazi Boni dominatrice au football

L’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso a remporté la finale de l’Union des sports scolaires et universitaires du Burkina Faso (USSU-BF) en battant en finale l’Université Norbert Zongo de Koudougou (3-0).

L’Université NB s’est bien préparée pour cette finale de l’USSU-BF

L’objectif de l’USSU-BF est de révéler des talents dans les écoles et universités du Burkina Faso.  Question de talent, Eric Nébié le public de Tenkodogo a pu le découvrir lors de la finale en football au Stade régional de Tenkodogo le samedi 22 mai 2021. Eric Nébié, surnommé Messi, par ses coéquipiers n’a pas volé son surnom. Le jeune joueur de l’Université Nazi Boni a éclaboussé cette finale de sa classe et de son talent. Bon dribbleur, Eric Nébié a aussi une bonne vision de jeu et un esprit d’équipe.

Après l’ouverture du score par Alexandre Sanou, il s’illustre à son tour en passant en revue toute la défense de l’Université Norbert Zongo pour inscrire le deuxième but (2-0). Il termine meilleur buteur de la compétition avec six buts grâce à une réalisation sur penalty (3-0). Les étudiants de l’UNZ ne peuvent que constater son talent et se contenter de la deuxième place dans cette finale. 

« Mes joueurs ont bien géré mais on n’a pas eu la victoire. On ne peut que se contenter de la deuxième période. Notre point de faible, c’était le milieu de terrain. Physiquement, ils tenaient plus. Mes joueurs n’ont pas su répondre. Le milieu de terrain, c’est le poumon, et quand le milieu ne marche pas, rien ne va pas », explique Bartelemy Drabo, entraîneur de l’UNZ. En plus, les étudiants venus de Koudougou n’avaient que trois remplaçants sur le banc de touche.

« Le deuxième but d’Eric Nébié, on peut le montrer dans les écoles de football »

A l’UNB, l’entraîneur Samuel Zonon attribue cette victoire au travail : « A Bobo, nous travaillons beaucoup. C’est ce qui a donné ce résultat. J’avais confiance en mes joueurs ». Le ministre des sports et des loisirs Dominique André Nana s’est réjoui de la mobilisation populaire lors de cette finale. « En première période, on a eu l’impression que les joueurs étaient crispés. Mais en deuxième période, ils se sont lâchés et on a eu du spectacle. Le deuxième but d’Eric Nébié, on peut le montrer dans les écoles de football », a ajouté Eric Nébié.

Des acteurs sociaux, du monde éducatif et sportif se sont retrouvés en finale à Tenkodogo

« Je suis le plus heureux parce qu’on a mis des universités qui sont allées au contact les unes des autres. On a donné de la joie aux populations de la région. Les étudiants nous ont montré qu’au delà d’être dans des amphis, des salles de classes, bien que concentrés sur les études, ils ont la capacité de donner des compétences dans tous les secteurs de notre pays », souligne pour sa part le ministre Alkassoum Maiga.

Cette édition a été parrainée par  Akim Ouédraogo et l’ancien footballeur international Moumouni Dagano. « C’est une fierté pour moi d’être là. Je pense que ce tournoi va permettre de découvrir de jeunes talents (…). On a vraiment besoin de ces genres de compétitions pour dénicher de jeunes talents», a dit avec espoir Moumouni Dagano.

L’Université de Ouahigouya a pris la troisième place. Chez les filles, le trophée est revenu également à l’UNB. Cette saison, l’USSU-BF s’est disputée seulement au niveau des grandes écoles.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page