Burkina Faso : De la question de l’éducation des enfants vivant avec un handicap

La cérémonie d’ouverture de l’atelier portant sur l’éducation inclusive des enfants en situation de handicap dans la zone de Garango, Kaya et Nouna s’est tenue ce 25 mai 2021 à Ouagadougou. Cet atelier se déroulera pendant trois jours et est présidé par le secrétaire général du ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales, Pr Kalifa Traoré.

L’éducation inclusive est considérée comme un droit fondamental et la clé qui donne accès à tous les droits humains. C’est à cet effet que le ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales, dans le souci de relever dans un meilleur délai le défi d’une éducation de qualité pour tous, s’est donné pour cheval de bataille de promouvoir l’éducation inclusive avec le soutien technique de l’ONG Light For The World.

Les enfants vivant avec un handicap et/ou vulnérables peuvent être sujets de discrimination scolaire et social. C’est ce qui justifie l’engagement du MENAPLN dans la lutte pour la réinsertion des enfants handicapés.

Les efforts entrepris par le ministère et ses partenaires se traduisent par une présence de plus en plus remarquable d’enfants en situation de handicap dans les classes du public et du privé. « Pour l’année scolaire écoulée, on dénombrait environ 60.724 enfants en situation de handicap dont 49.301 au primaire, représentant à peu près 81,2%. Les filles représentaient 42,6% », a déclaré le Secrétaire général du MENAPLN, Pr Kalifa Traoré.

Le budget alloué pour ce projet est de plus de 17.500.000 francs CFA

Les sorties de suivi effectuées dans les zones d’intervention du projet (Garango, Kaya et Nouna) ont permis d’avoir des informations sur les dispositifs d’inclusion scolaire et de prise en charge psychopédagogique de ces apprenants handicapés mis en place dans les communes.

Les informations recueillies ont permis à la réalisation d’une série d’activités afin d’aboutir à la conception d’un document de capitalisation de la promotion de l’éducation inclusive dans ces communes.

« Le document est très riche démontrant ainsi la réalité de la prise en charge des apprenants en situation de handicap… Ce projet a besoin de vrais enseignants, des enseignants qui ont l’amour pour le métier et non ceux qui ont juste besoin d’argent », a souligné le Secrétaire général du MENAPLN.

« L’éducation inclusive est possible, faisable, et c’est aussi un droit. C’est dans ce cadre que Light for the world a accepté accompagner la réalisation de ce projet », a indiqué le Directeur Pays de l’ONG Light of the World, Elie Bagbila.  Le budget alloué pour ce projet est de plus de 17.500.000 francs CFA.

Debora DARGA (stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page