Mali : Le président de l’UA exige la libération immédiate du Président et du Premier ministre de Transition

259 0

Mali – Le Président de la R.D. Congo et président en exercice de l’Union africaine, Félix Tshisekedi Tshilombo, a exigé ce mardi 25 mai 2021 la libération immédiate et inconditionnelle des dirigeants du Conseil National de Transition (CNT) arrêtés par les militaires la veille et conduits au camp militaire de Kati, à une quinzaine de kilomètres de la capitale Bamako.

Dans un communiqué publié ce mardi 25 mai 2021, Le président Félix Tshisekedi, président en exercice de l’Union Africaine a exprimé sa vive consternation après l’arrestation à Bamako, au Mali du président de la transition, Bah Ndaw, et de son Premier ministre, Moctar Ouane, par des militaires.

« Le président en exercice de l’UA exige la libération immédiate et inconditionnelle des personnalités arrêtées et condamne fermement toute action visant à déstabiliser le Mali. Il appelle également tous les acteurs de la transition politique malienne à la retenue ainsi qu’au respect de la Constitution », rapporte le document.

Les dirigeants du Conseil National de Transition (CNT) ont été interpellés ce lundi 24 Mai peu de temps après la formation d’un nouveau gouvernement à la suite de la démission du précédent au bout de quelques mois d’exercice seulement. Ils ont passé la nuit aux mains des militaires au camp militaire de Kati près de Bamako.

Les militaires se disent floués par les civils dans l’attribution des postes ministériels dans le nouveau gouvernement publié le lundi 24 Mai dernier alors qu’ils avaient été l’épicentre du renversement du président élu Ibrahim Boubacar Keïta le 18 août 2020.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source: Africanews

 



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *