Burkina Faso : L’agence nationale de la météorologie présente le bulletin de prévision saisonnière

673 0

L’Agence nationale de la météorologie (ANAM) a rencontré la presse ce jeudi 27 mai 2021 à Ouagadougou pour présenter le bulletin de prévision saisonnière des caractéristiques agros climatiques de l’année.

La saison pluvieuse s’annonce déjà pour la campagne 2021 avec ses premières pluies. En prélude à cette campagne, il est du devoir de l’Agence nationale de la météorologie (ANAM) de faire des projections afin de situer les producteurs. Grégoire Baky, expert en prévision saisonnière, a indiqué que « la saison pluvieuse pour la campagne 2021 va débuter du 11 au 31 mai dans la zone soudanienne, du 1er au 20 juin dans la zone soudano-sahélienne et du 21 au 10 juillet dans la zone sahélienne ». A partir de cette période les producteurs des zones respectives peuvent commencer les semis.

Quant à la date de fin de la saison pluvieuse, elle a été également l’objet des échanges. La saison pluvieuse prendra fin dans la zone soudanienne du 11 au 20 octobre 2021 tandis que dans la zone soudano-sahélienne, elle s’achèvera du 21 septembre au 10 octobre 2021. Pour ce qui est de la zone sahélienne, c’est du 10 au 20 septembre que les pluies cesseront.

Joel Zoungrana, directeur général de l’Agence nationale de la météorologie, a affirmé que pour cette campagne, l’on s’attend à une saison pluvieuse pour l’ensemble des pays du sahel. Quant aux poches de sécheresse, à l’entendre, il y en aura des périodes longues de plus de 11 jours dans certaines régions du pays pour le début de la saison.

En ce qui concerne la fin de la saison, elle sera marquée par des poches de sècheresse de plus de deux semaines, notamment dans la zone sahélienne. Il a ajouté que ces prévisions vont être mises à jour chaque mois à compter du mois de juin.

Eviter de s’installer dans les zones inondables…

« Quand on parle de saison humide avec une tendance excédentaire, on peut s’attendre à ce qu’il y ait de fortes précipitations. Le risque d’inondation ne peut être écarté, car en cas de fortes précipitations, on peu avoir des inondations », a ajouté Joel Zoungrana.

La saison pluvieuse s’accompagne généralement d’un lot de maladies. Pour prévenir ces maux, le directeur général de l’ANAM a préconisé de prévoir des stocks de moustiquaires, des produits de traitement de l’eau, vacciner les animaux et renforcer la vigilance contre le choléra, la malaria, la dengue et la bilharziose.

Pour la sécurité des personnes et des biens, il est conseillé d’éviter de s’installer dans les zones inondables, curer les caniveaux, assurer la maintenance des barrages et des routes et prévoir des sites pour les populations exposées au sinistre.

A l’endroit des agriculteurs, l’ANAM recommande d’augmenter les superficies des exploitations agricoles et de soutenir le déploiement de techniques d’augmentation de rendements des cultures à travers l’apport des fertilisants. Un dernier conseil à l’endroit des agriculteurs, c’est d’éviter de semer le mil, le niébé, le sésame et le sorgho dans les zones inondables et surtout de réserver les bas-fonds pour le riz pluvial.

Sanata GANSAGNE (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *