Hector Ouédraogo investi à la tête de l’Internationale des Parents d’Elèves et Etudiants (IPE)

Ce 28 mai 2021 à Ouagadougou, s’est tenue la cérémonie d’investiture de Hector A. Ouédraogo, Premier Président de l’Internationale des Parents d’Elèves et Etudiants (IPE). La cérémonie d’installation a été placée sous le thème de « Ensemble et Unis, relevons le défi d’une éducation de qualité accessible à tous ». 

Hector A. Raphael Ouédraogo, auparavant président de l’Union Nationale des Associations des Parents d’élèves du Post-primaire, du Secondaire et du Supérieur du Burkina (UNAPES-B), a été élu Premier Président de l’Internationale des Parents d’Elèves et Etudiants (IPE) le 27 mars dernier à Dakar et investi ce 28 mai 2021. Il dirigera ce poste pour un mandat de deux ans non renouvelable.

L’investiture a connu la présence du ministre des transports, Vincent Dabilgou, qui a représenté le Président du Faso, et les représentants des pays membres de l’IPE, membres du gouvernement, chefs coutumiers et l’amicale des élèves.

L’IPE regroupe le Benin, le Niger, le Togo, le Sénégal, la Mauritanie, la Guinée Conakry, la Guinée Bissau, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, l’Algérie, la France, l’Espagne, le Portugal, le Chili, les Etats-Unis, le Canada.

Le nouveau président, Hector A. Raphael Ouédraogo, veut que l’école soit de grande qualité et accessible à tous. « Au cours de mon mandat, je ferai en sorte que l’éducation soit de grande qualité et accessible à tous. Je m’efforcerai d’être un président à l’écoute de toutes les composantes de notre organisation, un président soucieux de l’intérêt supérieur de nos enfants, un président qui favorise le dialogue au sein de l’IPE et la coopération entre les fédérations nationales », a-t-il indiqué. 

Le ministre des transports, Vincent Dabilgou, a, au nom du Président du Faso, salué l’évènement et s’est dit fier qu’un compatriote soit porté à la tête de cette grande organisation internationale. « Porter Hector Ouédraogo à la tête de cette organisation est un bon choix », a-t-il laissé entendre. Il a promis accompagner la structure pour que l’ensemble des ambitions que l’Afrique porte pour l’école puisse se réaliser.

Débora DARGA et Mélika BELOUM (stagiaires)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page