Education au Burkina Faso : De nouveaux manuels pour le préscolaire

426 0

Le Ministre en charge de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro, a procédé à la remise de neuf cahiers d’activités du préscolaire ce mardi 1er juin 2021 à Ouagadougou.

Ces manuels ont été entièrement édités par le ministère de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN), avec l’appui financier de l’UNICEF. Ce sont des documents d’activités d’éveil mathématique, de langage et de graphisme destinés aux petites, moyennes et grandes sections. Ils seront introduits dès la rentrée prochaine.

« Le Burkina Faso s’est engagé dans une reforme de curricula dans son système éducatif depuis 1994. C’est ce travail que nous avons accéléré depuis trois ans et faire en sorte qu’on ne commence pas cette réforme au CP1, alors qu’avant le CP1, il y a un sous-secteur qui  est celui du préscolaire. Nous avons l’année dernière reçu trois guides du préscolaire, des cahiers d’activités et d’éveil et aujourd’hui nous recevons neuf complétant à 12 au niveau du préscolaire. Tout ce qui est matériel pédagogique est disponible. Ce qui nous reste à faire, c’est d’adapter les guides pédagogiques qu’on avait à cette réforme et en rédiger d’autres », a expliqué le Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’éducation nationale.

L’édition de ces manuels qui a mobilisé une vingtaine de rédacteurs issus des structures centrales et déconcentrées du MENAPLN a duré huit mois. Ces nouveaux documents scolaires et préscolaires viennent remplacer les anciens ouvrages produits par le ministère de l’action sociale, il y a plus de trente ans.

« L’idée c’est de donner des moyens aux enfants du préscolaire et du primaire les outils pour mieux apprendre »

En rappel, depuis plus de trois ans, l’UNICEF accompagne le MENAPLN dans ce projet.  Cet accompagnement est estimé à une valeur de 200.000 Dollars US, et a permis l’édition de 27 manuels. Cette année, c’est une enveloppe de plus de 150.000 Dollars qui est mise à la disposition du ministère en charge de l’éducation nationale pour la finition de sept nouveaux livres dont la rédaction est en cours.

« L’idée c’est de donner des moyens aux enfants du préscolaire et du primaire les outils pour mieux apprendre et s’assurer que les enseignants ont les moyens pédagogiques de faire leur travail », a confié la représentante de l’UNICEF, Sandra Lattouf.

Pour François Compaoré, directeur général de la Recherche en Education et de l’innovation Pédagogique, les futurs défis au préscolaire concerneront la réadaptation des guides pédagogiques qui doivent les accompagner et l’écriture des guides du préscolaire restants, notamment le guide de l’éducation musicale, le guide d’activités motrices, le guide d’activités de vie pratique, le guide d’activités perceptivo-sensorielles et celui de la littérature enfantine.

« En plus des avantages certains qu’offrent les nouveaux cahiers d’activités pour la réforme curriculaire, il convient de reconnaitre qu’ils combleront un vide dans le domaine de la didactique car, la plupart des privés faisaient recours au manuels étrangers pour l’apprentissage des tout-petits dans nos centres d’éveil et d’éducation préscolaire avec tous les risques d’acculturation qu’ils entrainent », a-t-il conclu.

Debora DARGA (Stagiaire)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *