Burkina Faso : Point de la mise en œuvre du projet « Kombib Suur Koece » 

373 0

L’ONG Children Believe a présenté ce jeudi 3 juin 2021 la restitution de l’étude de référence  du projet  « Kombib Suur Koece : Participation citoyenne des jeunes », à Ouagadougou. Ce projet a été mis en œuvre en collaboration avec le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) et le partenariat avec la Plateforme National des Jeunes pour les Objectifs de Développement durable (PNJ/ODD).

Le projet « Kombib Suur Koece : Participation citoyenne des jeunes » est mis en œuvre afin d’accroitre les capacités des  jeunes à comprendre, réclamer et exercer leurs droits dans le processus de développement de leurs collectivités. Les acteurs de la mise en œuvre de ce projet se sont réunis ce jeudi 3 juin 2021 pour restituer l’étude de référence  du projet.

Le projet est mis en œuvre dans sept communes de trois régions. A l’Est, il s’agit de Fada et Bogandé. Dans le Centre-Est, Tenkodogo et Pouytenga constituent  les communes concernées et au Centre, les communes sont Ouagadougou, Komsilga et Saaba.

Selon le responsable de suivi et évaluation gestion des connaissances et apprentissage à Children Believe, Morgo Kassoum, l’atelier consiste à voir l’impact du projet  dans la vie des bénéficiaires. La restitution  permettra ainsi aux différentes parties de se rendre compte du niveau des indicateurs de base et aussi formuler des recommandations pour la mise en œuvre du projet en fonction des résultats.

Morgo Kassoum a annoncé que l’atelier de restitution consiste à l’impact du projet  dans la vie des bénéficiaires.

« Ces résultats sont liés au niveau des perceptions des mécanismes de redevabilité, la participation citoyenne. Ça nous a permis de voir un peu qu’au niveau des collectivités territoriales, au niveau des mairies, le taux de représentativité des jeunes est très faible. Dans les différentes communes qui ont fait l’objet de l’étude, il y a très peu de maires qui ont un âge compris entre 18 et 35a ns », a-t-il affirmé en annonçant que les commune de Pouytenga et de Komsilga ont des maires jeunes.

Le projet  vise la formation de 1000 jeunes et 150 autorités communales, sur les mécanismes de participation citoyenne. Selon Adama Ilboudo, coordonnateur du projet, il y a également des OSC et les partis politiques qui sont concernés par les différentes sessions de renforcement de capacités.

« Ce projet vise à faire des jeunes, des jeunes  responsables qui  puissent s’impliquer dans la vie de leur communauté. Il y a des sensibilisations qui sont faites auprès des jeunes également », a-t-il déclaré en ajoutant qu’il est important d’avoir  des indicateurs pour permettre d’évaluer afin de connaitre  l’impact du projet.

Selon Adama Ilboudo, 1000 jeunes ont été formés dans le cadre du projet

A travers cet atelier, les acteurs de la mise en œuvre du projet produiront un  document riche  qui puisse être exploitable  pour eux  et d’autres partenaires qui travaillent dans le domaine de la participation citoyenne. L’objectif global de l’étude est de dresser une situation de base actualisée pour chaque indicateur du projet et de proposer un dispositif de suivi-évaluation des indicateurs et des activités.  La restitution a pour but de présenter la situation de référence aux parties prenantes et les autres partenaire et recueillir leurs recommandations pour enrichir le document définitif. Il se veut un cadre d’échange autour de la problématique de la participation citoyenne des jeunes.

Financé à hauteur de  250 000 euros par l’Union Européenne, le projet « Kombib Suur Koece : Participation citoyenne des jeunes »  est réalisable sur 24 mois. Il est à sa 2e année.  

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *