Première session parlementaire : Les élus du NTD dressent leur bilan

307 0

Les élus nationaux du groupe parlementaire Nouveau temps pour la démocratie (NTD) ont fait la restitution de leurs actions entreprises lors de la première session parlementaire de l’année en cours ce jeudi 03 juin 2021. Une session qui était axée aussi sur des questions d’intérêt national.

Les députés du groupe parlementaire Nouveau temps pour la démocratie (NTD) dressent le bilan de leurs activités parlementaires réalisées au cours de la première session de l’année 2021 qui s’est déroulée du 03 mars au 28 mai 2021.

Mamouda Pierre Célestin Zoungrana, président du groupe parlementaire, a rappelé que le résultat obtenu par le Nouveau temps pour la démocratie l’a positionné à la deuxième place au niveau de la majorité présidentielle et troisième place à l’Assemblée nationale avec 13 députés.

Si notre parti a pu obtenir un tel résultat en seulement cinq années d’existence, c’est non seulement grâce au travail acharné des cadres et militants du parti, mais c’est aussi et surtout grâce à la clairvoyance et au dynamisme d’un homme qui, de nuit comme de jour est dans le réflexion et l’action pour permettre à notre parti le NTD, de toujours grandir. J’ai nommé le camarade Vincent Dabilgou“, a-t-il indiqué.

Pierre Célestin Zoungrana a informé que le début de la 8e législature a été marqué par deux sessions. La première était consacrée à la validation du mandat des députés, l’élection du président de l’Assemblée nationale (AN), à la relecture du règlement intérieur de l’AN, à la mise en place des  groupes parlementaires,  du bureau de l’AN, des commissions générales de travail et à l’investiture du Premier ministre.

Selon lui, la mise en place des commissions générales a permis à leur groupe parlementaire d’obtenir un certain nombre de postes de responsabilité au sein de l’AN.

Trente lois adoptées au cours de la première session parlementaire

Sur la première session parlementaire, il a souligné qu’elle a servi à l’adoption de trente lois parmi lesquelles, les lois portant sur des ratifications. On compte à cet effet, vingt lois portant ratifications d’accords relatifs à la mobilisation de ressources pour le financement des projets et programmes de développement.

S’agissant des dix autres lois votées, les plus emblématiques sont, entre autres, la loi portant protection de personnes à l’égard du traitement de données à caractère personnel, la loi portant prorogation du mandat des conseils municipaux et régionaux des communes et régions du Burkina Faso, la loi portant régime juridique applicable aux drones civils“, a-t-il précisé.

Pierre Célestin Zoungrana a affirmé que le groupe parlementaire du NTD a donné sa caution à l’ensemble de ces projets de lois en votant “Pour”. ” Ce vote positif de notre groupe s’explique d’une part, par la pertinence des projets de lois soumis à notre appréciation et d’autre part, par notre engagement à soutenir les actions du gouvernement dans sa quête du bien-être des populations de nos villes et campagnes à travers la mise en œuvre du programme sur la base duquel, le président du Faso a été élu“, a-t-il laissé entendre.

Il a poursuivi que cette session parlementaire du premier semestre de 2021 a été aussi marqué par le discours du Premier ministre, Christophe Dabiré sur la situation de la nation. Les députés du NTD ont profité de cette occasion pour interpeller le chef de l’exécutif burkinabè sur un certain nombre de points relatifs à la vie de la nation, note Mamouda Pierre Célestin Zoungrana.

Willy SAGBE
Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *