Carte de presse au Burkina Faso : Le comité technique réfléchit sur un projet de décret

Les acteurs du ministère en charge de la communication étaient face à l’association des professionnels des médias et au comité technique de délivrance de la carte de presse et du laissez-passer pour examiner un projet de décret qui leur a été soumis par le comité technique. L’atelier a eu lieu ce vendredi 4 juin 2021 à Ouagadougou.

Réunis en atelier à Ouagadougou, le vendredi 4 juin 2021, les représentants du ministère de la communication ont échangé avec un groupe de journalistes afin que le projet de décret aboutisse et pour que le travail du comité technique de délivrance de la carte de presse et du laissez-passer soit régi par des textes consensuels.

L’un des changements qu’apporte ce décret est que, désormais, le comité de délivrance de la carte de presse est paritaire et est composé par les organisations professionnelles d’employeurs et les professionnelles de journalistes. Néanmoins, il y a le ministère de la communication et le Conseil supérieur de la communication (CSC) qui sont membres observateurs.

Pour le secrétaire général et représentant du ministre en charge de la communication, Rabankhi Abou Bakr Zida, « le plus important, c’était de s’entendre sur l’essentiel afin que désormais, le travail du comité technique d’évaluation de la carte de presse soit plus ou moins régi par des textes consensuels ».

A écouter Rabankhi Abou Bakr Zida, c’est un travail qui s’est fait dans les discussions. « Nous sommes donc en train de rentrer dans d’autres sortes de visions pour travailler à faciliter la bonne collaboration entre le ministère et les différentes faitières des médias et cela, forcément, doit se faire de façon structurante parce qu’il est important de disposer, pour la durée, parfois même de prendre des mesures qui règlent définitivement un certain nombre de difficultés et de problèmes dans le secteur des médias et de la communication ».  

Pour Aboubacar Sanfo, président du comité de délivrance de la carte de presse et du laissez-passer, « la carte de presse est un document voulu par les organisations professionnelles des médias mais aussi les autorités qui ont accepté cette doléance des professionnels des médias d’instituer une carte de presse qui permet d’assainir le secteur des médias ».

Il faut noter que la carte de presse est un outil important pour les médias car il permet d’assainir le milieu, et permettre au journaliste de prouver son activité professionnelle. Autre réforme prévue, il s’agit du transfert de la tutelle de la carte de presse du CSC vers le ministère en charge de la communication.

La version actuelle de la carte de presse a été instituée depuis 2009 et le projet de décret intervient à la suite des modifications apportées en 2015.

Wendyam Kady Melica BELOUM et Flora KARAMBIRI (Stagiaires)

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page