Décès de Assimi Kouanda : « Le chef de l’Etat a souhaité le rapatriement du corps » (Ousseni Tamboura)

362 0

Le 1er  juin 2021, les Burkinabè ont appris le décès de Assimi Kouanda, survenu à Abidjan en Côte d’ivoire. Burkina 24 a obtenu la réaction du ministre de la Communication, Ousseni Tamboura.

« Nous avons  appris la triste nouvelle du décès de Monsieur Assimi Koanda à Abidjan, en République sœur de Côte d’ivoire. Bien entendu, le gouvernement a été ému par cette information car au-delà de tout, c’est un fils du pays qui a consacré une partie de sa vie à la construction de la nation », a d’abord réagi, Ousseni Tamboura.

Depuis le décès de celui qui a été président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et directeur de cabinet de la présidence du Faso sous Blaise Compaoré, nombreuses ont été les réactions des hommes politiques, notamment la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA) qui a souhaité, à travers un communiqué, que la dépouille du défunt puisse revenir au Burkina Faso.

Mais du côté du gouvernement burkinabè, nonobstant les charges au plus haut sommet de l’Etat, les Burkinabè n’ont pas eu droit à un communiqué officiel du gouvernement. A ce propos, Ousseni Tamboura a réagi.

« Les démarches qui sont faites dans la compassion et la discrétion respectent mieux la douleur des proches et laissent beaucoup plus de sérénité à la préparation des obsèques. Dès que nous aurons le détail du programme des obsèques, chacun pourra au mieux présenter les condoléances et les messages de solidarité », a fait savoir le ministre de la communication. 

Aussi, a ajouté Ousseni Tamboura, « le chef de l’Etat a précisément souhaité, dans un esprit d’échange avec la famille, le rapatriement du corps. Vous le savez, en pareille situation, il faut surtout respecter la volonté de la famille », a-t-il conclu.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *