Des coordinateurs et délégués des marchés et yaars

Ouagadougou : Des commerçants des marchés et yaars invitent les contribuables à faire preuve de civisme fiscal

279 0

Des coordinateurs et délégués des marchés et yaars de la commune de Ouagadougou sensibilisent les contribuables sur la mise en œuvre du projet du Système de collecte des taxes (SYCOTAX). Ce mardi 8 juin 2021, l’équipe était au marché de la Cité AN II de Ouagadougou.  

Dans l’optique d’optimiser les recettes, la mairie de Ouagadougou a initié le projet Système de collecte des taxes (SYCOTAX) dans les marchés et yaars. Cette opération concerne deux types de taxes au profit de la commune de Ouagadougou. Il s’agit de la taxe d’occupation du domaine public et celle des droits de place dans les marchés et yaars.  

Au regard de la réticence de certains acteurs, des coordinateurs et délégués des marchés et yaars de la commune de Ouagadougou sensibilisent des contribuables sur la mise en œuvre de ce projet.

Mazou Kabré, le porte-parole de la coordination, a indiqué que cette sensibilisation vise à soutenir le maire de la commune de Ouagadougou dans son projet de reformer la collecte de la taxe et à inviter leurs membres à s’acquitter de cette taxe.

« En effet, les recettes de la taxe d’occupation du domaine public serviront à financer des projets ambitieux en matière d’investissement dans la voirie, l’assainissement et autres aménagements. Quant à celles des droits de place dans les marchés, elles doivent servir à assainir les marchés non aménagés, en y prévoyant des systèmes de traitement des ordures, les toilettes publiques et des systèmes d’assainissement des alentours des marchés », a-t-il expliqué.

Lire également 👉Burkina Faso : Un nouveau système dans la collecte des taxes

Il a souligné que le coût du mètre carré est de 300 F CFA pour l’occupation du domaine public et que pour les droits de place dans les marchés, les tarifs diffèrent selon qu’il s’agit de boutiques qui font face à la voirie aménagée, à l’intérieur du marché ou par étale.

Cependant, la coordination invite les contribuables à faire preuve de civisme fiscal et à s’acquitter volontairement le paiement de la taxe. Egalement, des délégués des marchés réaffirment leur engagement à accompagner le maire de la commune de Ouagadougou dans sa quête de solutions aux problèmes de la commune.

En rappel, une convention a été signée le 3 novembre 2020 entre la commune de Ouagadougou et le conseil national de l’économie informelle du Burkina Faso (CNEI-BF) pour le recensement dans la commune.

Jules César KABORE

Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *