Attaque de Solhan : Plusieurs médias auditionnés par le CSC au Burkina Faso

227 0

Suite à l’attaque terroriste contre les populations de Solhan, le Conseil Supérieur de la Communication (CSC) a relevé de nombreux manquements dans le traitement de l’actualité. Il a ainsi organisé une conférence de presse, ce mercredi 9 juin 2021, pour échanger avec les hommes de médias sur leurs responsabilités pendant cette période difficile pour le Burkina Faso.

Le Président du CSC, Mathias Tankoano,  a affirmé que plusieurs médias ont manqué de délicatesse dans le traitement de l’information, en relayant de fausses informations, en ne vérifiant pas les sources, et en diffusant des images choquantes. Ainsi donc, 9 médias audio-visuels et 9 organes de presse écrite ou en ligne ont été épinglés, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas sanctionnés, mais ils ont reçu des lettres d’observations. Il s’agit,  entre autres de L’Observateur Paalga, Aouaga, WakatSera, Afrique.net, Boima TV, Wouninfo, Infowakat, la Rtb télé et radio, la LCA, BF1, 3TV, Burkina Info, Canal3 et Pulsar.

Les médias Radio télévision du Burkina et Radio France Internationale ont été convoqués et seront auditionnés en vue des décisions qui seront prises les concernant.

Pour le cas du groupe Omega Médias, des informations jugées fausses ont été publieés sur le nombre des victimes, le retour des terroristes sur les lieux de l’attaque, l’attaque du village de Dambam et l’annonce d’une autre attaque terroriste sur l’axe Sebba-Dori. Toutes ces informations ont été démenties par la suite. Le média est donc suspendu pour 5 jours mais est toujours autorisé à diffuser de la musique et de la publicité.

Le président du CSC Mathias Tankoano a tenu à préciser que les sanctions prises contre les différents médias n’ont pas pour but de leur porter préjudice. « Soyez rassurés que le rôle du CSC, ce n’est pas d’étouffer les médias nationaux au profit des médias internationaux. Bien au contraire. C’est vraiment replacer nos médias dans leur rôle essentiel, que ce soit des sources crédibles pour l’opinion publique », a-t-il déclaré.

Flora KARAMBIRI(Stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *