Burkina Faso : La 31e édition de la journée de l’enfant Africain commémorée

183 0

Le ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire a commémoré la 31e édition de la journée de l’enfant africain. Pour l’occasion, un atelier de réflexion a été initié ce mercredi 09 juin 2021 à Ouagadougou en vue de se pencher sur les questions de la participation des enfants à la mise en œuvre de leurs droits au Burkina Fao.

Les acteurs œuvrant dans le domaine de la protection de l’enfant se sont réunis en atelier ce mercredi 09 juin 2021 pour réfléchir sur les mécanismes de participation des enfants à la mise en œuvre de leurs droits.

Durant deux jours, les participants vont analyser les forces et faiblesses de ces mécanismes et faire des recommandations pour une meilleure participation des enfants. Selon le représentant du ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire Karim Zina, « 30 ans, c’est un âge de maturité et il est important que nous puissions nous arrêter un instant pour réfléchir sur les acquis et éventuellement consolider cela en vue d’une meilleure protection des enfants dans notre pays ».

Pour Karim Zina, « l’objectif de cet atelier, c’est de promouvoir la participation des enfants à la mise en œuvre de leurs droits au Burkina Faso ».

En termes d’acquis, le représentant de Hélène Marshall pense que le Burkina Faso connaît des avancées dans la protection des enfants. « Pour ce qui est de la participation des enfants, le gouvernement et les acteurs de l’administration publique et privée ont mis en place un parlement des enfants, des clubs d’enfants, des gouvernements scolaires, des programmes de redevabilité et de plaidoyer sensibles à l’enfant ainsi que les outils de mesure de satisfaction des enfants pour leur participation aux projets et programmes de protection des enfants ».

Quant à Mamadou Yougbaré, conseiller technique en protection de l’enfant à Save the children, « en matière de protection des enfants au Burkina Faso, il y a des efforts qui sont faits par le gouvernement et Save the children les accompagne dans ce sens ».

Sanata GANSAGNE (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Communiqué nécrologique

Posté par - 18 juillet 2017 0
Le Directeur National de Hunger Project Burkina porte à la connaissance des collègues et amis que le corps du Professeur Idrissa…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *