Culture: L’ANAPAP remet des bons d’œuvres d’arts à des édifices publics et privés

228 0

L’Association Nationale des Professionnels des Arts Plastiques (ANAPAP) a lancé la mise en œuvre de son projet « RESID’EXPO 2021 », ce jeudi 10 juin 2021 à Ouagadougou. Un projet qui consiste à la décoration des édifices publics et privés dans les villes. Ce lancement intervient à la suite de la relance des activités du domaine des arts plastiques.

A la faveur de l’appui du prédisent du Faso, à hauteur de 1 250 000 000 FCFA aux acteurs de la culture pour faire face au Covid-19, l’Association Nationale des Professionnels des Arts Plastiques (ANAPAP), en collaboration avec l’Agence pour le Rayonnement des Arts Plastiques (ARAP),  avait organisé une résidence de création, de restauration et procédé à une collecte d’œuvres d’art, rappelle Souleymane Nikiéma, le président de l’ANAPAP.

Ces artistes ont destiné  ces œuvres à embellir les édifices publics et privés, une manière pour l’association de sensibiliser les autorités et opérateurs économiques et le public à la consommation des produits de la culture burkinabè et rendre plus visibles  les œuvres des artistes.

Le programme d’embellissement des édifices a été lancé, ce jour en présence de la ministre de la culture, des arts et du tourisme, Elise Thiombiano.

Pour cette première phase du programme, l’association a décidé d’embellir gratuitement les édifices publics et privés de la ville de Ouagadougou pour une période de 03 mois. La ville de Bobo-Dioulasso sera la prochaine destination.

L’objectif de ce programme à terme est de « renforcer la résilience des artistes plasticiens face à la covid-19 en leur permettant de mieux vivre de leur travail », a laissé entendre Souleymane Nikiema, le président de l’ANAPAP.

La cérémonie a été ponctuée par la remise des bons de kits d’œuvres d’art plastique à des institutions dont le ministère de la culture pour embellir leurs locaux. Cette exposition des œuvres durera trois mois gratuit dans les institutions. Cependant, l’institution désireuse de garder les œuvres devra les acheter, foi du président, Souleymane Nikiéma.

La ministre Elise Thiombiano s’est engagée à inciter toutes les administrations et aussi les privés à décorer leurs édifices par des œuvres d’art des artistes burkinabè en donnant elle-même l’exemple.

Sanata Gansagné (stagiaire)

Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *